AccueilÉDITO

Orgie gay et drogue : la police du Vatican déboule dans l’appartement d’un prêtre haut placé

Publié le

par Théo Mercadier

Qui a dit que la vie était austère au Vatican ?

Bah alors, mon père, on s’éclate ? Un prêtre haut placé du Vatican a vu les flics du micro-État débouler dans son appartement alors qu’il était en pleine orgie gay avec plusieurs hommes, le tout copieusement arrosé de drogues. Un Kamoulox record relayé par le quotidien italien Il Fatto Quotidiano qui, s’il ne dévoile pas le patronyme de ce bon vivant aux mœurs libérées, précise qu’il s’agirait ni plus ni moins du secrétaire du cardinal Francesco Coccopalmerio, lui-même conseiller personnel du pape.

Le raid de police a été organisé en juin à la suite de plaintes des voisins, importunés par les allées et venues de visiteurs nocturnes dans cet appartement qui appartiendrait à la Congrégation pour la doctrine de la foi, qui gère entre autres les affaires de pédophilie dans l’Église catholique. La presse se gausse de cette nouvelle affaire de mœurs même si, comme le rappelle le Times, le sexe gay est autorisé sur le territoire du Vatican.

Le problème, c’est bien la drogue, évidemment interdite par la législation de l’État catholique. Celui qui est peut-être le secrétaire du Cardinal en aurait tellement pris que la police l’aurait direct envoyé en détox à l’hôpital. Il serait actuellement en retraite dans un couvent en Italie, alors même qu’il était pressenti pour être promu au rang d’évêque. Une promotion qui devrait assez logiquement passer sous ce nez bien rempli, d’autant que ce ne serait pas la première fois que le prêtre se ferait prendre la main dans le pochon. International Business Times révèle ainsi qu’il aurait déjà fait deux overdoses par le passé. Amen.

À voir aussi sur konbini :