AccueilÉDITO

Avec le projet OpenAI, Elon Musk "éduque" des robots en utilisant la réalité virtuelle

Publié le

par Paden Vaughan

Une avancée vraiment impressionnante dans l’apprentissage des actions par les intelligences artificielles.

Avec Elon Musk, on n’est jamais à l’abri d’une bonne crise existentielle. Entre ses déclarations selon lesquelles il n’y a qu’une chance sur des milliards pour que notre réalité ne soit pas une simulation informatique et ses recherches visant à réduire l’écart entre l’humain et l’intelligence artificielle, le cofondateur de Tesla ne cesse de nous faire sentir obsolètes.

Son dernier projet est du même tenant : sa société OpenAI, basée à San Francisco, a expérimenté un système d’intelligence artificielle (AI) capable d’exécuter une tâche après avoir vu en réalité virtuelle (VR) une démonstration effectuée par un humain. Cette expérience se base sur un algorithme développé récemment (l’apprentissage immédiat par imitation). Pour cela, deux réseaux neuronaux sont utilisés : le premier capture une image provenant de la caméra du robot et analyse la localisation des objets dans l’espace (on prend ici l’exemple de l’empilement de cubes de bois sur une table). Le second analyse les actions nécessitées par cette tâche en observant un être humain la réaliser en réalité virtuelle, avant de l’imiter dans la vraie vie.

Cette intelligence artificielle n’a donc besoin que d’une démonstration avant de pouvoir reproduire la tâche. Peu importe avec quel cube on commence, le robot parvient à les empiler correctement sans même les voir en réalité. Il ne s’agit pour l’instant que d’un système prototype, donc à moins que votre travail consiste à empiler des cubes de bois, pas de souci à se faire dans l’immédiat.

Après avoir lancé en 2016, Universe, une plateforme open source permettant de mesurer l’intelligence générale d’une AI sur des jeux, des sites et d’autres applications, OpenAI ne cesse donc d’innover dans ce domaine.

Cette semaine, Konbini sera présent à la Social Media Week de Milan pour vous tenir au courant des prochaines tendances des réseaux sociaux et de la technologie.

À lire - > "Dans un siècle, on a Matrix" : au Sénat, Laurent Alexandre prophétise l’ère de l’intelligence artificielle

À voir aussi sur konbini :