AccueilÉDITO

On vous a dégoté huit claviers révolutionnaires

Publié le

par Pierre Schneidermann

Source : Orée

Ils sont plus chers que les claviers normaux, mais ils nous font rêver… Voici huit claviers qui sortent complètement de l’ordinaire.

Pour les amoureux de la nature

(© Orée)

Coup de cœur absolu pour ce clavier en bois made in France fabriqué par Orée (149 euros). Vous aurez le choix entre de l’érable provenant du Doubs et du noyer d’Isère. Il est compatible avec Windows, Mac OS et iOS, et vous avez la possibilité de choisir la disposition des lettres selon votre pays. Garanti à vie, il fonctionne en filaire ou en Bluetooth. Les inconditionnels du bois trouveront également d’autres produits sur ce site, comme un carré tactile ou un pavé de rechargement pour téléphone portable.

Pour taper mieux et plus vite

(© Typematrix)

Des études ont démontré que les claviers Azerty, dérivés du système Qwerty, ne sont pas les plus adaptés à la langue française. L’Azerty avait son utilité au temps des machines à écrire afin d’éviter que les barres ne se chevauchent. Mais aujourd’hui, les touches des lettres ne sont plus placées de manière optimale. Pire, il manque certains caractères spéciaux comme le "Ç", ô combien utile. C’est là qu’entre en scène le Bepo, un clavier qui assure plus de fluidité et d’ergonomie dans l’écriture, à condition d’utiliser ses 10 doigts. Le clavier peut s’utiliser à l’aveugle en conservant son clavier Azerty classique ; il faut pour cela installer un pilote. Mais il existe également des vrais claviers Bepo, comme le TypeMatrix, vendu à 110 dollars (environ 93 euros). Toutes les informations sont disponibles ici.

Pour ceux qui aiment le rétro design

(© Lofree)

Le lofree est un clavier aux touches mécaniques dont le son et le toucher rappelle ceux des machines à écrire. Les touches sont rondes et l’ensemble est très élégant. Il a été financé par un crowdfunding sur Indiegogo. À la fin de l’opération, 737 000 dollars avaient été récoltés, soit 6 601 % de plus que ce qui était demandé. Respect. Disponible avec ou sans fil, il est compatible avec Windows, Mac OS, Android et iOS. Les premiers exemplaires (vendus à 129 dollars, soit environ 108 euros) viennent d’être envoyés.

Pour les nostalgiques fortunés

(© USB Typewriter)

C’est une idée loufoque, donc plaisante : l’USB Typewriter est une authentique machine à écrire transformée en clavier, que l’on relie en USB ou en Bluetooth à n’importe quel support. Cerise sur le clavier : un lecteur de carte SD permet d’enregistrer son travail sans connecter l’engin à un quelconque écran. S’il s’agit d’un travail d’orfèvre, il a deux gros défauts : on ne peut pas travailler avec en open space (tac, tac, tic, tic, tac), et peu de personnes pourront se le payer puisque le premier prix est à 1 249 dollars (environ 1 054 euros) ! Sinon, l’entreprise propose un "kit de conversion" à 99 dollars (environ 84 euros) pour transformer soi-même une machine à écrire en clavier.

Pour les personnes en quête d’absolu

(© Keyboardio)

Au premier coup d’œil, on ne saisit pas bien l’intérêt de ce clavier à l’apparence farfelue. Et puis, en lisant la liste des spécifications du Keyboardio, on comprend qu’il s’agit d’une sorte d’absolu à mi-chemin entre l’ergonomie et la beauté. Ergonome parce que les deux parties sont séparables pour l’adapter à la position de ses mains, certaines des touches utiles sont positionnées en bas (il paraît que c’est mieux) et les doigts ont un contact parfait avec les touches. Puis beau parce qu’il est en érable (entreprise canadienne oblige) et qu’il y a de jolies leds de diverses couleurs sous les touches. Hélas, il n’est pour le moment disponible qu’en Qwerty (vendu à 329 dollars, soit environ 278 euros).

Pour ceux qui veulent se la raconter

(© Bastron)

S’il est clairement impressionnant et ultraclasse, ce clavier en verre, fabriqué par Bastron, anesthésiera malheureusement toutes vos sensations tactiles puisque les touches ont disparu au profit d’une surface toute lisse. Comme un clavier de smartphone, mais en plus grand, en somme. L’illustre youtubeur Unbox Therapy l’a testé et le recommande pour les cuisiniers (on ne peut pas faire tomber de miettes dedans et il est waterproof) ou les médecins à l’hôpital (facile à stériliser). Il peut également faire office de pavé tactile pour remplacer une souris. Il est disponible en Qwerty sur Amazon à 129,99 dollars (environ 110 euros).

En attendant le futur…

(© Amazon)

On pensait que le dispositif débarquerait dans dix ans mais en fait, il est déjà là : le clavier laser. Le principe est simple, on pose un petit boîtier sur une table, les touches s’affichent dessus, et le laser détecte le mouvement des doigts. Le youtubeur MS Tech l’a testé. Verdict : c’est très très galère. Mais c’est peut-être un échauffement utile avant l’arrivée des claviers hologrammes. En revanche, son prix est le plus bas de notre sélection : il est à 28 dollars (environ 24 euros) sur Amazon.

Pour les geeks jusqu’au fond des tripes

(© Keyboard Waffle Iron)

Le Keyboard Waffle Iron est le premier gaufrier à fabriquer des claviers comestibles. Il coûte 85 dollars (environ 72 euros) et ne possède ni port USB, ni Bluetooth, ni touches, ni rien du tout. Il sert à manger, et c’est tout.

À voir aussi sur konbini :