AccueilÉDITO

Une entreprise française recherche un stagiaire "chasseur de Pokémon"

Publié le

par Konbini

Le cabinet Persuaders recherche un chargé de recrutement doué à Pokémon Go. Une première expérience en Pokémon est nécessaire.

On ne sait plus trop comment écrire que toutes les implications sociétales du succès de Pokémon Go vont beaucoup, beaucoup trop loin. À chaque fois, la barrière de l'absurde recule à nouveau, à la faveur d'une vidéo, d'un fait divers ou, désormais, d'une offre de stage. Le Huffington Post a dégoté une perle de RH avec l'annonce du cabinet Persuaders, qui recherche un stagiaire "dresseur Pokémon" pour son bureau de Nantes. Ben voyons.

Bon, on ne va pas vous mentir non plus, le poste réel est celui d'un chargé de recrutement, mais le détail de l'annonce révèle que l'heureux stagiaire, qui devra entre autres prendre part "aux duels Pokémon" (oui, ça va loin), devra "participer à la stratégie d'approche des dresseurs Pokémon" (ça va loin, non?), participer aux duels Pokémon (ah oui, ça va loin, quand même) et étudier le "besoin des dresseurs et de l'environnement" (nom d'un Carapuce, ça va vraiment loin). Liste non exhaustive.

"À Nantes, on joue tous à Pokémon Go, on est une équipe dynamique et assez jeune, on ne s'est donc pas posé la question et on l'a fait", assure l'entreprise au Huff Post. Le stagiaire aura également le droit de jouer avec ses collègues, qui apparemment sont tous accros, lors des pauses et du déj' à la cantoche. Profil recherché : "Candidat vif et cherchant à découvrir un nouvel environnement stimulant, une première expérience en dressage et capture de Pokémon est souhaitée, une victoire en arène constitue un atout."

Ne vous bousculez pas, il y en aura pour tout le monde — enfin, pour tous les diplômés bac +3 qui cherchent un stage de 4 mois minimum à temps plein (le salaire n'est pas précisé dans l'annonce). On se permet néanmoins de vous prévenir, à toutes fins utiles : aux dernières nouvelles, collecter des Pokémon ne permet toujours pas d'acheter à bouffer à la fin du mois, voire de payer son loyer.

À voir aussi sur konbini :