AccueilÉDITO

C'est officiel : on sait à quoi ressembleront les prochains Vélib'

Publié le

par Théo Mercadier

Avec son modèle ultra-sécurisé et à assistance électrique, Smoove a ravi le juteux marché du Vélib' à JCDecaux.

(© Smoove, via Facebook)

David vs Goliath version 2017. La start-up montpelliéraine Smoove vient de réussir un petit exploit : détrôner une grande entreprise mondiale pour s'octroyer le juteux marché des Vélib'. Pas mal. Le syndicat Autolib' Vélib' Métropole ayant confirmé la victoire de son appel d'offre, la validation définitive n'est plus qu'une formalité. Et dans ses bagages, Smoove ramène pas mal d'innovations qui devraient ravir les aficionados de balades sur les quais de Seine, ou de retours de soirée totalement bourrés les cheveux dans le vent, à quatre heures du matin (même si la marche à pied reste bien évidemment la meilleure solution quand on a un coup dans le nez).

Vancouver au Canada, Helsinki en Finlande, Marrakech au Maroc, Moscou en Russie, Malacca en Malaisie, Astana au Kazakhstan, Chicago aux États-Unis, en Grèce, en Géorgie ou à Chypre... Smoove n'en est pas à son coup d'essai. Et après avoir conquis 26 villes dans le monde, il est aujourd'hui l'heure pour la start-up montpelliéraine de s'attaquer à Paname, pour notre plus grand plaisir.

Premier gros coup : 30 % de ces nouveaux Vélib' seront électriques. Oui, un petit coup de pédale suffira à vous faire parcourir une bonne dizaine de mètres, afin de tracer sur les boulevards sans arriver en nage à votre afterwork hebdomadaire. Et pendant que vous hallucinerez sur le peu d'efforts à fournir, vous pourrez recharger votre téléphone grâce à la prise USB intégrée au petit boîtier électronique fixé sur le guidon. On n'arrête pas le progrès.

"On ne peut pas l'enlever, même avec une tronçonneuse"

Le système anti-vol a lui aussi connu une refonte complète. Alors qu'une centaine d'anciens Vélib ont été retrouvés au fond du canal Saint-Martin, probablement volés puis jetés sans ménagement dans les tréfonds vaseux par des citoyens peu regardants, le Vélib' de Smoove sera pratiquement impossible à voler. Le nouvel anti-vol, qui sort comme par magie du guidon, permettra de le fixer à peu près n'importe où, pour être sûr et certain de le retrouver après avoir acheté sa baguette de pain.

Cet anti-vol permettra du même coup de tacler l'un des principaux problèmes rencontrés par les habitués du Vélib : tomber sur une station pleine à craquer à la fin de son trajet. Avec ce Vélib nouvelle mouture, il vous sera désormais possible d'attacher votre bécane d'un jour aux autres vélos déjà présents dans la station, sans craindre de se la faire tirer. "On ne peut pas l'enlever même avec un pied de biche ou une tronçonneuse", fanfaronne ainsi le PDG de Smoove, Laurent Mercat, interrogé par Le Journal du dimanche.

C'est probablement ce double combo sécu/pratique qui a conquis les services publics. Ça, et le système de géolocalisation intégré à chaque vélo, qui permettra aux mairies de Paris et de la Petites Couronne de suivre en temps et en heure la position exacte de leur flotte de deux roues 2.0. Pour tester ce nouveau joujou, il va falloir un peu de patience, le renouvellement de l'actuelle flotte de Vélib n'étant prévu que pour 2018. Un délai qui s'explique en partie par la volonté de la mairie de Paris d'élargir à fond la zone d'action de ces vélos, pour connecter les banlieues aux multiples cœur battant de la ville lumière. Hâte.

À voir aussi sur konbini :