© Channel 4

featuredImage

L'œil humain a une résolution de 576 mégapixels (mais ça ne marche pas comme ça)

En théorie, notre œil peut distinguer beaucoup plus de détails que n'importe quel appareil photo. Mais notre champ de vision est loin d'être optimal.

© Channel 4

© Channel 4

Alors que YouTube lit sans aucun souci les vidéos 4K, que les écrans 8K commencent à sortir et que les leaders du marché voient déjà plus loin, que n'importe quel appareil photo de smartphone se targue d'offrir une résolution de 8 mégapixels minimum et qu'un boîtier reflex de milieu de gamme offre une quinzaine de mégapixels, il est possible de se demander à quel moment les résolution parviendront à un degré de précision trop grand pour que l'œil humain les distingue. En d'autres termes, à quelle résolution voyons-nous le monde qui nous entoure, et à quel point la technologie est-elle en train de la rattraper? Réponse : nous en sommes à la fois très loin... et plutôt proches.

Comme l'explique le magazine en ligne Curiosity, la résolution maximale de l'œil humain est déjà connue, mais ce n'est pas ce qui importe. On vous la donne quand même, pour vous donner un ordre d'idée : 576 mégapixels. Nos appareils les plus sophistiqués sont donc à des lieues d'égaler nos yeux. Mais cette résolution est théorique, car elle implique que l'œil possède la même acuité visuelle tout le long du champ de vision. Dans les faits, avec un œil immobile, la résolution moyenne tourne autour de 7 mégapixels. Et ça, on sait déjà l'atteindre.

Angles morts, imperfections...

Comment expliquer une telle différence entre la résolution maximale et moyenne de l'œil humain? Dans une vidéo repérée par Gizmodo, Vsauce nous rappelle que notre champ de vision est loin d'être régulier ; en fait, il est constellé de défauts.

Bien que notre champ de vision atteigne 180 degrés, nous ne voyons de façon optimale que dans un angle de 2 degrés à partir du centre, dans une zone appelée la fovéa et placée dans le prolongement du nerf. Plus on s'éloigne du centre, moins on distingue les couleurs (le cerveau prend le relais pour les imaginer). Des débris passent devant notre rétine, formant des taches dans notre champ de vision. Enfin, nos yeux possèdent deux angles mort, un pour chaque œil, correspondant à l'endroit où le nerf optique rencontre la rétine.

Impossible, donc, de raisonner en termes de résolution, car notre vision ne fonctionne pas comme un appareil photo. Au lieu d'enregistrer des informations et de les stocker dans un support de mémoire, nous sommes plutôt comme des détectives, qui passent leur temps à orienter leurs objectifs dans tous les sens pour recouper les informations manquantes et former une image plus fiable de la réalité. Testez vous-mêmes grâce à un joli graphique de XKCD : notre vision est loin d'être parfaite. En fait, certains pensent que le progrès technologique a déjà atteint notre résolution limite, ce moment où la "surcharge de pixels" n'a plus aucun effet. Ca ne vous empêchera pas de vous procurer les derniers écrans plats du marché mais ça, ça n'a rien à voir avec la vue.

Par Thibault Prévost, publié le 27/12/2016

Copié