The Ocean Cleanup a levé 20 millions d’euros et fera une grande annonce la semaine prochaine

Malgré les critiques dont il fait l’objet, le projet du jeune Boyan Slat se poursuit.

The Ocean Cleanup, la start-up qui veut nettoyer les océans, est parvenu à lever presque 20 millions d’euros d’investissements, et prépare une annonce très spéciale le 11 mai prochain.

(Photo: The Ocean Cleanup)

(© The Ocean Cleanup)

Publicité

Depuis 2014, l’initiative d’un jeune Néerlandais déclenche les passions dans le monde entier. Alors qu’il n’avait que 16 ans, Boyan Slat a eu l’idée d’un système de filet flottant alimenté par les courants pour nettoyer les océans. Une idée qui divise la communauté scientifique, dont certains membres estiment que c’est "une mission impossible". Imperturbable, le jeune homme a fondé sa start-up, récolté plusieurs millions de dollars, et s’est mis au travail. Le 23 juin dernier, il a lancé une phase de test en installant un prototype dans une partie particulièrement agitée de la mer du Nord.

Après deux mois, l’installation avait été endommagée par des vagues puissantes et des vents à 80 kilomètres/heure. Des conditions "plus rudes que ce à quoi l’appareil serait exposé lors d’une des tempêtes qui se produit une fois par siècle dans le Pacifique", selon Boyan Slat, qui expliquait sur son site en août dernier :

"Nous savons ce qui n’a pas fonctionné, et, plus important encore, nous savons comment le réparer. Grâce aux leçons que nous avons apprises pendant ces deux mois de test, nous allons améliorer l’appareil avant de le réinstaller dans la mer du Nord dans un futur proche. Nous continuerons ces tests jusqu’à ce que nous soyons sûrs que le système de barrière pourra tenir le choc dans le Pacifique pour plusieurs années."

Publicité

(Photo: The Ocean Cleanup)

(© The Ocean Cleanup)

Aucun résultat de ces nouveaux tests n’a été communiqué depuis, mais l’annonce de la levée de 20 millions d’euros environ (21,7 millions d’euros) est encourageante. Parmi les nouveaux investisseurs de The Ocean Cleanup, on trouve Marc Benioff, le PDG de l’éditeur de logiciels Salesforce et sa femme Lynne, ainsi que Peter Thiel, célèbre entrepreneur et seul soutien de Donald Trump dans la Silicon Valley.

Avec plus de 5 "trillion" (un trillion équivaut à mille milliards) de morceaux de plastiques qui flottent actuellement dans nos océans et une nouvelle masse de déchets découverts récemment, un peu d’espoir et de créativité ne font pas de mal. L’équipe d’ingénieurs et de techniciens de The Ocean Cleanup avait mentionné dans le passé la date de fin 2017 pour l’installation d’une première barrière flottante dans le Pacifique.

Publicité

On a hâte d’être à la semaine prochaine, le 11 mai, lorsque Boyan Slat et son équipe prendront la parole à Utrecht, pour savoir si cette date sera confirmée.

Traduit de l’anglais par Sophie Janinet

Par Evan Glazman, publié le 05/05/2017

Pour vous :