AccueilÉDITO

Avec Nukemap, lancez (virtuellement) votre propre bombe atomique

Publié le

par Théo Chapuis

Avez-vous déjà fait exploser une bombe atomique ? Non ? C'est désormais possible grâce au site Nukemap, outil de prise de conscience de la puissance ridiculement dévastatrice de l'arme nucléaire, quelle qu'elle soit.

Cet été, au Japon, mais aussi dans le monde entier, on commémorera les centaines de milliers de morts, de blessés, de réfugiés et de traumatisés des bombardements de Hiroshima et Nagasaki, les 6 et 9 août 1945 – seules fois dans l'Histoire où l'arme nucléaire a été utilisée à des fins meurtrières. Afin de mieux comprendre l'impact d'une bombe H, le site Nukemap vous propose de bombarder virtuellement la zone du globe de votre choix, grâce à une visualisation Google Maps.

Entre "Davy Crockett", le plus petit engin développé par les USA, et "Tsar Bomba", la bombe atomique la plus dévastatrice jamais testée par les soviétiques, l'internaute peut choisir parmi une trentaine de projectiles mortels pour faire pleuvoir la mort sur ses adversaires (pour de faux).

Puisque Bigbrowser, qui a déniché ce site, a d'ores et déjà fait péter la bombe Tsar sur Paris, réduisant en poussière la rédaction de Konbini ainsi que 6,8 millions de Parisiens (plus 4 millions de blessés), on teste notre propre petit bijou sur Londres afin d'annihiler du même coup la rédaction de Konbini UK. Notre missile "Castle Bravo", du (joli) nom de la bombe la plus puissante jamais testée par les États-Unis, ferait instantanément passer de vie à trépas quelques 3,6 millions d'habitants de la capitale britannique et en blesserait 4,3 millions.

Kaboom, les rosbifs (Crédits image : Nukemap/Google)

Au-delà des dégâts humains impressionnants, le site permet de se rendre compte des dégâts matériels, des retombées radioactives, des établissements scolaires ou hospitaliers touchés par l'attaque, et prend en compte des paramètres comme le sens et la force du vent... Même virtuelle, le fantasme l'expérience ne peut pas laisser de marbre : si on peut cliquer sur "Detonate", c'est pour amener la prise de conscience, voulue par Alex Weelerstein, professeur assistant à l'Institut de technologie Stevens, New Jersey, et créateur de ce site.

"Le sens devient très clair pour tout le monde"

Il raconte sur le site de l'université l'avoir développé pour que chacun puisse mieux comprendre l'inimaginable : les conséquences du lâcher d'une bombe atomique quelque part sur le globe : "Qu'une arme nucléaire émette 500 rem [ancienne unité de mesure des doses de radiation, remplacée par le sievert, selon Big Browser] de rayonnement sur un rayon donné signifie peu de choses pour la plupart des gens. Mais lorsque vous couplez cela avec une illustration de la distance sur une ville qu'ils connaissent bien, avec une description qualitative des effets de 500 rem, alors le sens devient très clair pour tout le monde." De quoi penser à la "dissuasion" nucléaire autrement.

Je ne sais pas vous, mais moi ça m'a donné envie d'écouter un peu de musique.