AccueilÉDITO

Une nouvelle enquête épingle 46 produits d'entretien qui polluent notre intérieur

Publié le

par Jeanne Pouget

Nettoyer plus pour s'intoxiquer plus ? Dans une nouvelle enquête, le magazine 60 Millions de consommateurs liste 46 produits d'entretien qui polluent massivement notre intérieur. 

(© ABC)

Quand vous pensez décaper votre intérieur, c'est surtout votre santé qui en prend un coup. Dans son dernier hors-série, 60 Millions de consommateurs épingle 46 produits d'entretien ménager qu'il accuse d'être la source de "pollution majeure de l’air intérieur". Le magazine liste ainsi 10 sprays assainissants, 12 produits désodorisants, 12 antiacariens et 12 désinfectants.

Des produits que "l'on nous vend pour 'purifier' l'air" mais qui s'avèrent être "la première source de pollution de nos intérieurs". Selon l'association, il faudrait les "éliminer" car "loin d'assainir la maison" ils "décuplent la pollution intérieure", cumulant "des substances allergènes, irritantes, voire toxiques". Dans ces conditions, on se demande s'il ne vaudrait pas mieux vivre dans une maison sale plutôt que "nettoyée" avec des produits polluants.

Parmi les produits incriminés, 60 Millions de consommateurs cite par exemple un désinfectant La Croix, des désodorisants de la marque Febreze ou encore des produits Sanytol, autrement dit des marques et des produits très populaires sur le marché et dont on voit les pubs en boucle sur nos écrans. L'association accuse ces marques de désinformation en omettant de mentionner la toxicité de leurs produits sur les emballages et les étiquettes.

Publicité mensongère

Exemple avec les traitements antiacariens dont les substances utilisées "sont en réalité des pesticides". Pendant ce temps, d'autres s'arrangent avec leur conscience : "les deux tiers des marques trichent et font rétrécir les pictogrammes de danger, sans doute pour ne pas effrayer le consommateur." L'étiquetage d'un seul produit s'est révélé satisfaisant pour les enquêteurs.

Par ailleurs, l'association dénonce le discours "bio" et "naturel" de ces marques, soulignant par exemple que "malgré leurs allégations '100% bio', '100% naturel', les sprays assainissants aux huiles essentielles contiennent des substances allergènes, irritantes voire toxiques". De la même manière, les liquides vaisselle au bicarbonate, les lessives au savon noir, les dégraissants au savon de Marseille ou encore les nettoyants au savon d'Alep, contiennent "des ingrédients dits 'naturels'" qui sont en fait "incorporés en quantité dérisoire", note encore l'étude.

De son côté, l'Afise, une association qui fédère les industries de la détergence, de l’entretien et des produits d’hygiène industrielle contactée par Le Monde affirme que "tout est fait pour que [leurs] produits […] soient de plus en plus respectueux de l’environnement et de la santé", ajoutant que "les fabricants développent des produits sûrs pour un usage précis". En attendant, nous vous conseillons surtout de vous écarter de ce type de produits vendus par la grande distribution et de vous tourner vers des enseignes certifiées bio.

À lire -> 185 produits cosmétiques du quotidien contiendraient des substances toxiques

À voir aussi sur konbini :