AccueilÉDITO

"S'ambiancer", "troll" ou "émoticône" : voici les 150 nouveaux mots du Petit Larousse

Publié le

par Juliette Geenens

En 2017, Le Petit Larousse s'apprête à enrichir ses pages avec l'introduction de 150 mots pour sa nouvelle édition.

Les étudiants "s'ambiancent" le jeudi soir. Une exposition bien "arty" se déroulait dans le XXe arrondissement et un "troll" utilise souvent des "émoticônes" dans les commentaires de la page Facebook de Konbini.

Vous avez sûrement compris toutes ces phrases, et c'est normal : cela fait un petit moment que l'on emploie ces termes dans le langage courant. Pourtant, ni "arty", ni "émoticône", ni "ambiancer" n'avaient encore, à ce jour, leur définition dans Le Petit Larousse. Ils font aujourd'hui, après les "bolos", "beuh" et "selfie" de 2015, leur entrée dans le dictionnaire.

Le Petit Larousse a dévoilé la liste des nouveaux mots qui figureront dans son édition de 2017 : elle comporte 150 nouveaux mots issus, notamment, du champ lexical culinaire et des nouvelles technologies, mais aussi les noms propres d'une cinquantaine de personnalités, rapporte Le Figaro, ce mercredi 11 mai.

C'est gourmand, c'est malin

L'année prochaine, la cuisine du monde s'invitera dans les page du Petit Larousse avec plusieurs ingrédients : par exemple, "yuzu," qui désigne un agrume originaire d'Asie, "burrata," nom d'un fromage italien à base de mozzarella, "argouse," soit le fruit de l'argousier qui est un arbre à baies d'Europe et d'Asie, ou encore le mot "wrap," pour parler d'une galette de blé (oui, comme celle au menu chez Burger King).

Sushiter n'a, malheureusement, pas encore été officialisé

Internet, maître de notre langue

Internet prend de plus en plus de place dans nos vies. Le Petit Larousse l'a compris en acceptant le terme "complotisme", un phénomène qui n'a cessé de prendre de l'ampleur avec le développement du Web, ou encore le fameux "troll" (qu'on aurait préféré voir disparaître.) "Émoticône", "QR Code", "déréférencement", "flasher" : autant d'expressions liées à l'ère numérique dans laquelle nous baignons quotidiennement qui ont été ajoutées.

Un vocabulaire en phase avec son époque

Avec les attentats qui ont eu lieu en 2015 en France, la mobilisation Nuit debout en réaction à la loi El Khomri, le vote FN et le développement de l'économie du partage, Le Petit Larousse doit prendre en compte l'évolution de la société française.

Viennent donc s'ajouter, dans les pages du dico, les mots "antisystème", "europhobe", "zadiste", "s'enkyster"ou encore "déclinisme" (désigne un courant d’idées qui estime que la France est en déclin.)

Une commission à Nuit debout (© Lisa Miquet)

Un "loup solitaire" qualifie un terroriste qui agirait seul, et l'acronyme "REP" prend la place de "ZEP" : les zones d'éducation prioritaires deviennent des réseaux. Les expressions comme "covoiturage" et "économie collaborative" valorisent la réalité d'une nouvelle dynamique économique basée sur l'échange de bons procédés.

Le verbe "s'ambiancer" sera aussi introduit dans la nouvelle édition, et "avoir la patate" a enfin droit à sa définition. Même si plus personne n'utilise cette expression depuis (au moins) 2002.

Coucou Xavier Dolan

Xavier Dolan, à 27 ans, fait son entrée dans le Petit Larousse. (© Les amours imaginaires - MK2 Diffusion )

Le dictionnaire français vient d'intégrer plusieurs personnes célèbres, qui n'avaient jamais eu droit à leur petite biographie (date de naissance, nationalité, faits et œuvres). Parmi eux, les Monty Pythons, le réalisateur canadien Xavier Dolan, le cinéaste Brian De Palma, l'auteure féministe Élisabeth Badinter, le footballeur Cristiano Ronaldo, la lauréate du prix Nobel de littérature 2015 Svetlana Aleksievitch ainsi que le grand couturier Hubert de Givenchy.

Des anglicismes partout

"Spin-off", "défaçage" (ou "défacement", qui signifie l'acte de pirater un site et d'en modifier sa présentation), "fablab", "open source", "flasher"... L'introduction des anglicismes dans le vocabulaire français s'explique par la grande présence du monde anglo-saxon dans plusieurs secteurs : culturel, scientifique, digital et informatique.

C'est le CSA qui doit être ravi : le Conseil supérieur de l'audiovisuel avait lancé, en mars dernier, une campagne publicitaire pour réhabiliter la langue française, condamnant le langage SMS et les anglicismes. Mais comme disait l'écrivain Marcel Prévost : "La langue française est une noble gueuse, elle ne souffre pas qu'on l'enrichisse malgré elle."

À voir aussi sur konbini :