Un nouveau sextoy a réussi la prouesse de séduire Kickstarter

Pour la première fois, la plateforme Kickstarter accueille la campagne de crowdfunding d'un sextoy.

Spécialisé dans ce que l’innovation a de plus créatif à offrir sur le marché, le site Kickstarter avait jusqu’alors évité de s’aventurer sur le terrain des produits érotiques. Mais avec Fin, le nouveau vibromasseur de la start-up Dame, il semblerait que la plus grosse plateforme mondiale de crowdfunding se soit enfin laissée séduire.

(via Kickstarter)

(© Kickstarter)

Publicité

Imaginé par Alexandra Fine et Janet Lieberman, le vibromasseur en question, petit et discret, est conçu pour être porté sur les doigts. Fin, de son petit nom, a ainsi été pensé pour "combler la brèche du plaisir" pour les femmes, en leur offrant la possibilité d’être stimulées plus intensément, tout en conservant la sensation d’être touchée directement par leur partenaire.

Et pour ajouter de la vibration aux préliminaires sans ruiner l’ambiance, la petite taille de Fin permet aussi de se débarrasser de lui vite fait bien fait quand il est de trop.

Publicité

Alexandra Fine a expliqué au site Motherboard qu’elle a réussi à convaincre l’équipe de Kickstarter parce qu’ils sont voisins :

"Nos bureaux sont littéralement à un pâté de maisons des leurs, on les connaît."

L’équipe de Dame a naturellement sympathisé avec celle de la plateforme de crowdfunding qui a fini par se laisser convaincre des qualités innovantes de Fin.

Publicité

(© Kickstarter)

Est-ce le début d’une longue série de produits érotiques qui vont recevoir un coup de pouce sur Kickstarter ? Justin Kazmark, le vice-président de la communication du site, n’y voit pas d'inconvénient :

"Dame fabrique un produit innovant qui a sa place sur Kickstarter. Nous continuerons à accepter des projets de ce type au cas par cas."

Publicité

Le public, quant à lui, semble séduit, puisque 30 000 dollars ont été récoltés dès le premier jour, et la cagnotte de Dame a déjà atteint plus du triple de son objectif d'origine.

Traduit de l'anglais par Sophie Janinet

Par Xavier Piedra, publié le 11/11/2016

Pour vous :