AccueilÉDITO

Oui, le plan du métro parisien pourrait être beaucoup plus simple

Publié le

par Juliette Geenens

Alors la RATP ? Qu'est-ce qu'on attend ?

Il est vraiment temps que la RATP change le plan du métro parisien. Pour la deuxième fois, des petits malins ont décidé de mettre au point une toute nouvelle carte du métropolitain, à inspecter ici. L'objectif : qu'il soit plus lisible (pour mieux s'y repérer) et qu'il puisse être plus facilement mémorisé, notamment grâce à une représentation de la ville arrondie. La forme de ce plan rappelle beaucoup celle du spécialiste en cartographie simplifiée, qui était aussi circulaire.

"L'utilisation des lignes en forme de cercle est le principe clé de la composition du plan," explique le créateur de ce plan, Constantine Konovalov. Il ajoute :

"Ces lignes simplifient la perception du plan, plaçant des repères visuels et séparant le plan en segments circulaires."

Graphiste russe et ancien concepteur dans une entreprise de transports de Moscou, il a passé plus de deux ans à élaborer ce plan, soutenu par une petite équipe, à destination des Parisiens et des touristes.

Cliquez sur le plan pour l'afficher en grand :

Mais oui, c'est clair !

Le plan reprend fidèlement les 14 lignes du métro et les quatre RER. Ni les tramways, ni les Transilien n'ont été oubliés. Le graphiste a pensé à tout : il a ajouté, en pointillé, les travaux prévus par la société de transport en Île-de-France, afin de se faire une idée du futur Paris souterrain.

Pour une lecture en perspective optimale, l'équipe a eu l'excellente idée d'inclure les lieux iconiques de Paris (qui ne sont lisibles que sur le plan avec rues de la RATP) comme le Sacré-Cœur, la tour Eiffel, mais aussi les grands musées, et d'autres ouvrages d'architecture reconnus dont la grande arche de la Défense, ainsi que le Stade de France. Certes, ces nouvelles informations relèvent du détail en apparence, mais elles faciliteraient grandement la vie.

Pour vous laisser comparer, voici le plan du métro actuel, qui donne envie de se crever les yeux :

© RATP

À voir aussi sur konbini :