AccueilÉDITO

Des Norvégiens lancent une campagne pour offrir une montagne à la Finlande

Publié le

par Jeanne Pouget

Pour le 100e anniversaire de l’indépendance de la Finlande, Bjørn Geirr Harsson, un Norvégien de 75 ans, a eu une idée curieuse idée : offrir une montagne à ses voisins.

Halti-Kilpisjärvi - Photo Flickr, Crédit Jannok

Mardi 8 décembre, un groupe de Norvégiens a lancé une campagne sur Facebook intitulée "Le mont Halti comme cadeau d’anniversaire", qui a actuellement recueilli plus de 10 000 likes. Une idée de cadeau de Noël qui célèbre en fait un anniversaire : celui du centenaire de l’indépendance de la Finlande, acquise le 6 décembre 1917 après la révolution russe.

Le plan ? Offrir à la Finlande le mont Halti, un sommet montagneux de l’une de leurs frontières naturelles communes et culminant à 1 365 mètres d’altitude. Un symbole fort puisque le sommet le plus haut de Finlande se situe actuellement à 1 324 mètres. La Norvège offrirait ainsi à la Finlande son plus haut sommet.

Carte Laris Karklis / The Washington Post

Une initiative qui paraît démesurée mais qui ne déplacerait finalement la frontière de la Norvège que de 150 mètres au Nord et de 200 mètres à l’Est, soit un manque à gagner de … 0, 015 mètres carrés.

C'est avec cet argument que Bjørn, le géologue à la retraite, justifie son idée dans le Telegraph :

Cela ne changerait ni la taille du territoire de la Norvège ni celui de la Finlande […] Mais cela ferait une grande différence que le plus haut sommet de la Finlande soit celui d’une montagne et non d’une colline.

Une idée qui fait son chemin

Un geste qui, au regard des commentaires laissés par les internautes sur la page Facebook , suscite des réactions particulièrement enthousiasmées dans les deux camps. On y lit des "Merci" et des "Bravo" sous chaque publication estampillée d'émoticône en forme de cœur. "Merci les Norvégiens pour votre attitude", "J’adore mes voisins Norvégiens", "Longue vie à l’amitié et à la coopération Norvégienne et Finlandaise", peut-on lire.

Et la proposition semble faire son chemin auprès des autorités, dont Anne Cathrine Frøstrup, à la tête de l’Autorité de cartographie norvégienne. "C’est une excellente idée [ …] et un joli cadeau pour un pays qui n’a pas de haut sommet", a-t-elle déclaré à la chaîne de télévision locale NRK.

Pour ce faire, quelques obstacles subsistent car il faudrait que les deux pays se mettent d’accord. Bjørn a donc envoyé une lettre au ministre des Affaires étrangères norvégien l’été dernier ainsi qu’un courrier à la municipalité norvégienne où le sommet se situe. Des misisves laissées pour l'instant sans réponses. Vu l’écho trouvé sur les réseaux sociaux, ces demandes ne resteront sans doute pas lettres mortes longtemps.

À voir aussi sur konbini :