AccueilÉDITO

Non, ce n’est pas Obama qui traite Trump de "connard" dans cette vidéo

Publié le

par Pierre Schneidermann

Petit rappel sur les deepfakes et méditation sur la vitesse du progrès.

En février dernier, nous vous parlions de l’émergence inattendue des "deepfakes", des vidéos où l’on fait faire n’importe quoi à n’importe qui (sans Rémi Gaillard, toutefois) à l’aide d’algorithmes de "deep-learning". Si le procédé a d’abord été utilisé pour faire du faux porno avec des célébrités, on avait vite compris qu’il serait bientôt utilisé pour fabriquer de belles fake news.

C’est chose faite avec ce discours de Barack Obama qui n’est pas le vrai Barack Obama. Réalisée par BuzzFeed et Monkeypaw Productions, cette vidéo a évidemment une valeur pédagogique, pour nous faire prendre conscience des risques à venir. Dans la seconde partie de la vidéo, nous voyons les coulisses : l’acteur et humoriste Jordan Peele est le véritable auteur du discours, et a ensuite été digitalement métamorphosé en Obama.

La vidéo est particulièrement réussie, ce qui fait sa force. Nous avons affaire ici à du travail de pro, tant dans la réalisation que dans le montage. Tous les deepfakes ne sont pas aussi convaincants. Cela dit, les deepfakes sont à la portée de chacun : sans avoir de solides connaissances en informatique, presque n’importe qui peut rapidement prendre en main le logiciel FakeApp, utilisé pour fabriquer cette vidéo.

Ce n’est pas la première fois que l’on malmène ainsi Obama. En juillet 2017, des chercheurs de l’Université de Washington avaient aussi utilisé des algorithmes de deep-learning pour faire bouger les lèvres de l’ancien président. C’était il y a neuf mois seulement et le projet sortait de la tête bien faite de scientifiques. Neuf mois seulement et l’outil s’est démocratisé. On n’arrête pas le progrès.

À voir aussi sur konbini :