AccueilÉDITO

Non, Mark Zuckerberg n'est pas un reptilien (enfin, c'est ce qu'il dit)

Publié le

par Charles Carrot

Le PDG et fondateur de Facebook a profité de sa première session de questions-réponses, en Live sur le réseau social, pour déclarer qu'il n'était pas un lézard géant.

Histoire de répondre directement à certaines interrogations des utilisateurs, Mark Zuckerberg a tenu le 14 juin sa première session de questions-réponses en Live sur Facebook. Le boss du réseau social avait déjà produit bien des FAQ, mais jamais en direct, et c'était donc l'occasion de réagir sur l'actualité brûlante (comme la tuerie d'Orlando) autant que sur des questions de vie privée ou d'ergonomie du site. La diffusion a duré une heure, et on peut la rattraper ci-dessus.

Y a pas de lézard

La vidéo est fort classique et très sérieuse, mais elle donne une petite idée de l'avenir de Facebook. Par exemple, le PDG réaffirme que le site ne deviendra jamais payant, que la réalité virtuelle va s'y développer (rappelons que Facebook possède Oculus).... Mais on a tout de même droit à quelques respirations plus légères : en particulier quand Mark Zuckerberg décide enfin d'offrir un début de réponse à une question que beaucoup d'utilisateurs se posaient depuis des années.

"Mark, est-ce que les rumeurs selon lesquelles tu serais un lézard sont vraies ? Hmm. Je crois que je vais devoir répondre 'non' à cette question. Je ne suis pas un lézard."

Comme le relève Gizmodo, le PDG avait l'air un peu hésitant dans cette déclaration – mais tout le monde sait que les reptiliens ne savent pas mentir. Donc si Mark Zuckerberg était un lézard, il ne pourrait pas dire qu'il n'en est pas un. CQFD. La question n'est pas si saugrenue que ça : selon un sondage de 2013 sur les théories du complot, environ 4 % des Américains pensent que la société serait contrôlée par des reptiliens déguisés. Et en 2014, le Premier ministre de la Nouvelle-Zélande John Key s'était senti obligé de nier qu'il en était un également.

À voir aussi sur konbini :