Une manifestante du mouvement Black Lives Matter, à Times Square, en 2014 (© The All-Nite Images/CC)

Les policiers responsables de la mort de Freddie Gray ont été innocentés

Un non-lieu a été prononcé pour les trois derniers policiers inculpés dans la mort de Freddie Gray. Les tensions raciales aux États-Unis ne risquent pas de retomber.

Une manifestante du mouvement Black Lives Matter, à Times Square, en 2014 (© The All-Nite Images/CC)

Une manifestante du mouvement Black Lives Matter, à Times Square, en 2014 (© The All-Nite Images/CC)

Le crime restera impuni. Faute de preuves, les poursuites contre les trois derniers policiers impliqués dans la mort de Freddie Gray, le 19 avril 2015, ont été abandonnées. Trois autres membres des forces de l'ordre avaient précédemment été acquittés après avoir été soupçonnés dans un premier temps.

Publicité

"Les services du procureur de la ville de Baltimore ont décidé d'abandonner les poursuites dans les dossiers restant liés à l'arrestation et à la mort de Freddie Gray", a indiqué une cour du Maryland, dans un communiqué relayé par l'AFP.

Le 12 avril 2015 à Baltimore, dans le Maryland, Freddie Gray était emmené dans un fourgon de la police locale avant d'en ressortir avec une fracture des vertèbres cervicales, survenue dans des circonstances qui ne seront jamais clairement établies. Cette incapacité à désigner les responsables de sa mort est un mauvais signal dans un contexte de tensions raciales ranimées aux États-Unis.

Freddie Gray, icône de Black Lives Matter

En 2015, la mort de plusieurs citoyens américains noirs des mains de la police a mis les États-Unis en émoi. Freddie Gray à Baltimore, mais aussi avant lui Michael Brown à Ferguson, Tamir Rice à Cleveland, Eric Courtney Harris à Tulsa, Walter Scott à North Charleston ont été tués alors que la plupart du temps, ils ne présentaient pas de menace pour les policiers ou quiconque aux alentours.

Publicité

À la suite de ces événement tragiques, qui ont conduit à des manifestations pacifiques comme à des émeutes, le mouvement Black Lives Matter s'est développé. De nombreuses personnalités parmi lesquelles BeyoncéPrince, Usher ou encore le casting de The Wire (célèbre série policière qui se passe à Baltimore) l'ont soutenu, chacun à sa manière. Aujourd'hui, le mouvement résonne jusqu'en France, notamment avec le décès d'Adama Traoré pendant une interpellation de la gendarmerie le 20 juillet 2016.

À lire -> Colère, tristesse et stupeur à Beaumont-sur-Oise après le décès d’Adama Traoré

Par Théo Chapuis, publié le 28/07/2016

Pour vous :