Ni profs, ni notes, ni cours... une nouvelle école ouvre ses portes en Belgique

À Genval, au cœur de la Belgique, une nouvelle école ouvrira ses portes le 5 septembre, sans professeurs, sans classes et sans examens.

1280px-Children_in_a_classroom

© Michael Anderson /Wikimedia

Seuls trois accompagnateurs adultes seront présents dans l'école belge de Genval, dans la province du Brabant wallon, qui accueillera des enfants de 6 à 16 ans dès lundi prochain, rapporte la RTBF. Inspirée de la Sudbury Valley School américaine, sa méthode d'enseignement pousse les élèves à apprendre par eux-mêmes, à leur rythme, sans examens, sans cours définis et sans professeurs.

Publicité

Le principe a été crée à la fin des années 1960 aux États-Unis et il existe aujourd'hui une cinquantaine  d'écoles dans le monde. Il y en a notamment une à Paris qui, d'après son site, "stimule les enfants grâce à la liberté, la responsabilité personnelle et l'environnement démocratique".

Susan Clynes, cofondatrice de l'école belge a expliqué à la RTBF  l'importance de l'autonomie pour un enfant : "En lui donnant le temps, la liberté d’explorer là où il veut, [il est] en confrontation directe avec la vraie vie." L'idée est que les élèves sont totalement capables de découvrir et d'apprendre par eux-mêmes, et que les structures traditionnelles et hiérarchisées régissant les rapports entre et les professeurs et les élèves ne sont pas la seule solution, voire briment la créativité des enfants. "Tout doit partir d’une motivation intrinsèque", explique Antoine Guenet, l'autre cofondateur. À l'intérieur de l'école, les seules règles sont d'ailleurs édictées par le personnel et les élèves.

Difficultés de financement

Si son ouverture est autorisée, l'établissement n'est pourtant pas pleinement reconnu par la région de la fédération de Wallonie-Bruxelles. Il ne récupèrera aucune subvention publique et devra donc se financer autrement. Chaque famille devra payer 25 euros par jour, soit environ 500 euros par mois et 4 500 euros pour un an de scolarité, une somme considérable pour beaucoup de familles.

Publicité

Autre obstacle potentiel : l'école ne prenant des élèves que jusqu'à l'âge de 16 ans, les élèves devront passer des examens d'entrée ou des oraux afin de valider leur niveau scolaire à la fin de leur cursus dans cet établissement, s'ils veulent rejoindre la voie académique traditionnelle. Ce sera alors une première pour eux.

Par Salomé Vincendon, publié le 01/09/2016

Copié

Pour vous :