AccueilÉDITO

Netflix augmente (un chouia) ses tarifs

Publié le

par Pierre Schneidermann

Pour la première fois depuis son arrivée en France, Netflix va augmenter le tarif de deux de ses trois formules.

Rassurez-vous, les kids de<em> Stranger Things</em> seront toujours là. (© Netflix)

Bonne nouvelle : l'abonnement mensuel pour un écran ne bougera pas et restera à 7,99 euros. Triste nouvelle : les offres à deux ou quatre écrans personnalisés, en revanche, augmenteront respectivement de 1 et 2 euros – et coûteront donc 10,99 euros pour le premier, et 13,99 euros pour le second. Les prix ont également été rehaussés aux États-Unis et dans certains pays européens. 

D'après l'agence américaine Associated Press, deux raisons justifient cette décision. Elle est d'abord liée au fait que l'entreprise, ces dernières années, a dépensé beaucoup d'argent pour financer ses programmes originaux d'envergure, tels que House of Cards, Orange Is the New Black ou encore Stranger Things (dont la saison 2 arrivera d'ailleurs à la fin du mois d'octobre).

Sur les 6 milliards de dollars que dépense Netflix annuellement, 20 % sont désormais consacrés aux programmes originaux. Parallèlement (et pour la première fois), la production de certains de ces programmes originaux – comme Sense8, Girlboss ou The Get Down – a été stoppée dès la première ou la seconde saison.

Cette sensible hausse de tarifs s'explique aussi par le fait que Netflix a récemment déployé une fonctionnalité coûteuse en développement : la possibilité de télécharger des contenus sur mobile ou tablette pour les regarder hors connexion.

Concernant le cas spécifique de la France, le porte-parole du groupe en Europe, Yann Lafargue, a déclaré aux Échos que cette augmentation n'avait aucun rapport avec la "taxe Netflix" annoncée dans le Journal officiel par décret d'application, le 21 septembre dernier. En revanche, les éventuelles taxations sur les géants du numérique envisagées par l'Union européenne pourraient, elles, se répercuter sur les prix.

À voir aussi sur konbini :