Nelson Mandela : un lieu à son nom à Paris ?

Nelson Mandela, héros de la lutte anti-apartheid, est mort à l’âge de 95 ans à son domicile de Johannesburg. Une annonce faite hier soir par le président sud-africain, Jacob Zuma. Depuis, les réactions se succèdent à travers le monde, et en France notamment.

Nelson Mandela était une véritable icône de la lutte contre l'Apartheid. (Crédit image : Trevor Samson / AFP)

Nelson Mandela «s’est éteint», a déclaré Jacob Zuma hier en direct à la télévision, avant de rendre un long hommage à l’ancien président sud-africain :

Publicité

L'ex-président Nelson Mandela nous a quittés [...] il est maintenant en paix. La Nation a perdu son fils le plus illustre. Il s'est éteint en paix [...]. Notre peuple perd un père  [...]. Notre cher Madiba aura des funérailles d’Etat.

Les drapeaux seront d'ailleurs mis en berne à partir de vendredi jusqu'aux funérailles afin de rendre hommage à l'ancien prix Nobel de la paix. En France, les réactions ne se sont pas faites attendre. Ainsi le maire de Paris, Bertrand Delanoë, a annoncé dans un communiqué qu'il "proposera au prochain Conseil de Paris que la Ville honore la mémoire de Nelson Mandela en donnant son nom à un lieu important". Nelson Mandela, qui s'est éteint hier à l'âge de 95 ans, était pour lui une "figure d'espérance par-delà les frontières et les époques".

Son adjointe, Anne Hidalgo, avait fait part d'une proposition semblable la veille sur BFM TV, assurant que le père de la nation sud-africaine "sera honoré avant le délai de cinq ans". En effet, une délibération du 9 décembre 1938 restreint les changements de noms d'une personne qui n'est pas décédée depuis moins de cinq ans. Une règle qui est, heureusement, peu respectée.

Publicité

Par Sarah Barbier, publié le 06/12/2013

Copié

Pour vous :