AccueilÉDITO

Offre d'emploi : Nasa recherche cosmonaute pour exploration martienne

Publié le

par Thibault Prévost

L'agence spatiale américaine vient de lancer une opération de recrutement pour composer les équipages des futures missions d'exploration martienne.

NASA

Vous êtes américain ou possédez la double nationalité ? Vous êtes licencié en mathématiques, biologie, physique ou ingénierie et pouvez justifier de trois ans d'expérience professionnelle dans votre domaine ? Vous mesurez entre 1 mètre 50 et 1 mètre 90, avez 20/20 à chaque oeil et une tension artérielle de 140/90 en position assise ? Parfait. Un voyage aller (le retour n'est pas encore assuré) vers Mars, ça vous tente ? La Nasa recrute à partir du 6 décembre prochain.

Ceux qui seront sélectionnés sur la seule base de leur CV et lettre de motivation devront ensuite passer une série d'entretiens et d'examens médicaux, tandis que leur vie sera méticuleusement examinée. Commenceront enfin pour les finalistes des séries de tests d'évaluation "qui dureront approximativement deux ans" , à l'issue desquels l'immense majorité d'entre eux repartira chez elle déçue mais, affirme la Nasa, avec un boulot à la clé au sein de l'agence "selon les besoins".

A titre indicatif, un cosmonaute américain de grade maximum – fonctionnaire (presque) comme un autre – touche entre 8000 et 9500 dollars mensuels. Tout en ayant un bureau avec vue sur l'espace interplanétaire et l'occasion de se balader comme bon lui semble dans le vide sidéral, voire sur un sol extraterrestre.

0,17% de chance d'être sélectionné

L'agence américaine, qui entretient activement sa nouvelle popularité auprès de l'opinion à grands efforts d'annonces fracassantes (ce 5 novembre, on a ainsi appris, ta-daaaa, pourquoi l'atmosphère de Mars avait brusquement disparu : les vents solaires ont tout vaporisé), veut ainsi préparer son grand retour dans la course à l'exploration spatiale et s'arranger pour que la première botte à fouler le sol martien soit, d'ici 2030, américaine. Le mois dernier, l'agence publiait ainsi un rapport de 34 pages détaillant les différentes phases du projet, rendant un peu plus concret l'espoir d'assister à une colonisation martienne.

Si l'excitation de ces derniers mois peut laisser croire qu'il fait bon être cosmonaute en 2015, il n'en est rien : comme le rappelle Quartz, la fin de la Guerre Froide aura signé la fin du budget pharaonique de la Nasa, et les 149 cosmonautes actifs des années 2000 ne sont plus qu'un lointain souvenir. Aujourd'hui, ils ne sont que 47. Malgré tout, la profession fait toujours autant fantasmer : lors de sa dernière campagne de recrutement, en 2008, la Nasa avait reçu 6000 candidatures... pour moins de 10 postes. Un taux d'acceptation de 0,17%, précise Wired.

Pour ceux que ces chiffres ne rebutent pas, sachez que l'Agence spatiale européenne (Esa) organise elle aussi de temps à autre des opérations de recrutement. La dernière, organisée en 2008, avait attiré 8000 candidats... pour six astronautes sélectionnés.

À voir aussi sur konbini :