My Idol, le nouveau gadget chinois des réseaux sociaux

Une application chinoise gratuite, My Idol, rencontre un succès fulgurant sur les réseaux sociaux occidentaux. Son rôle : générer de courtes vidéos à partager mettant en scène des avatars virtuels customisables. Aussi inutile que virale et, probablement, éphémère. 

Aperçu de "My Idol"

La première étape, c'est de prendre votre trombine en photo. Ensuite, ajustez l'emplacement de votre bouche, votre nez, vos oreilles et vos yeux. Une fois votre beau visage calibré, laissez opérer la magie. La chose ronde et rosée aux yeux globuleux qui vient d'apparaître sur votre écran est votre avatar virtuel. Votre prochaine tâche sera de le pimper en choisissant sa tenue, sa coupe, et tout ce que vous jugez bon d'ajouter pour lui insuffler du swag. La tenue traditionnelle et le déguisement de panda sont fortement recommandés. C'est fait ? Parfait. Maintenant, préparez-vous à le mettre dans une série de situations totalement improbables.

Publicité

Si My Idol ressemble à la majorité des jeux et applications de gestion d'avatar, avec ses avatars bubble head inspirés de ceux d'Xbox Live, une chose essentielle la sépare de nos plateformes européennes : l'application est chinoise, et destinée au public chinois. Toute la beauté du jeu réside là : en sus d'un fonctionnement globalement opaque, les instructions sont rédigées en idéogrammes, ce qui vous forcera à appuyer sur les boutons de commande au hasard et à totalement halluciner face au résultat provoqué.

Dubsmash, en pire

Chorégraphies douteuses, barre de strip-tease, musculation ou balade en moto : l'application génère de courtes boucles vidéos de votre avatar, le plus souvent fascinantes et parfois simplement hallucinatoires. Inutile au possible, forcément addictive et idéale pour troller. Oh, et évidemment, vous pouvez enregistrer votre propre audio pour faire se trémousser votre avatar. Ou votre chien. En tenue d'écolière. Sur "Sexy Back".

Lancée l'année dernière en Chine, l'application vient seulement de se poser sur les réseaux sociaux occidentaux avec un succès instantané, devenant rapidement l'application la plus téléchargée sur iOS, seul système d'exploitation permettant d'utiliser My Idol.  Pour l'obtenir, cherchez "Huanshi Ltd", le nom de l'entreprise qui distribue l'application.

Publicité

Dans les prochains jours, si la trajectoire virale se confirme, vos flux de nouvelles devraient ressembler à une parade de freaks s'exposant en boucle dans des situations gênantes et des tenues excentriques. Vous trouviez Dubsmash et Bitstrip agaçant ? Fuyez, pauvres fous.

Publicité

Par Thibault Prévost, publié le 27/04/2015

Copié

Pour vous :