#MusulmanDiscret : quand Twitter se moque des conseils de Chevènement

Une nouvelle fois, la communauté musulmane a été visée par une remarque sur sa religion et sa culture. Heureusement, Twitter est là pour transformer les bourdes des politiques en gigantesques blagues.

Publicité

Tout part d'une interview de Jean-Pierre Chevènement, parue dans Le Parisien le lundi 15 août. Cet ancien ministre, pressenti pour devenir le prochain président de la Fondation pour l'Islam de France, a ainsi déclaré : "Le conseil que je donne dans cette période difficile [...] est celui de discrétion."

Il précise bien que les "musulmans, comme tous les citoyens français, doivent pouvoir pratiquer leur culte en toute liberté", mais il y a un "mais". Selon lui, dans l'espace public, "tous les citoyens doivent faire l'effort de recourir à la 'raison naturelle'". L'idée qu'il veut faire passer est assez floue, mais elle met en avant le fait que les musulmans doivent se faire plus discrets, car la période n'est pas tendre à leur égard ou à celui de leur religion. C'est en tout cas ce que l'on comprend avec les mots "période difficile".

Publicité

C'est déjà beaucoup trop pour les twittos qui ont lancé les hashtags #MusulmanDiscret#MuslimDiscret ou encore #MuslimFuté. Des hashtags ironiques mélangeant faits culturels connus et clichés associés aux musulmans, afin de dédramatiser ces citations qui ont choqués et, surtout, de les ridiculiser.

Publicité

Publicité

Par Salomé Vincendon, publié le 16/08/2016

Copié

Pour vous :