Sex dolls masculines : à la recherche de l’homme idéal en latex

Choisir l’homme parfait à la carte, de sa couleur de peau aux commissures de ses lèvres, c’est désormais possible pour quelques milliers de dollars. Vice a mené son enquête en vidéo sur ce nouveau commerce digne d’un épisode de Black Mirror.

Souvenez-vous du film Une fiancée pas comme les autres et de Ryan Gosling présentant Bianca, sa nouvelle petite amie, à son frère et sa belle-sœur. Bianca est brune et a les traits bien dessinés. Elle ressemble beaucoup à n’importe quelle autre femme et pourtant, son corps long et fin en plastique trahit sa nature. Bianca est une poupée que l’on a livrée dans un carton. Dans ce film, Ryan Gosling est perdu, il traverse une phase incompréhensible pour tout son entourage. Évidemment. Qui d’autre que des personnes perturbées pourrait bien avoir une liaison avec un être composé de pièces détachées ?

Publicité

Beaucoup de gens finalement. Même si peu sont prêts à assumer cet étrange amour. C’est en tout cas ce que le magazine Vice nous apprend dans ce reportage vidéo. Mais Jessica Ryan, star du porno américain, n’a pas honte et explique à la caméra : "C’est bien mieux qu’un plan cul. Les hommes sont soit trop détachés, soit pas assez. C’est le compromis parfait, je veux un pénis mais pas le con qui va avec." Au-delà de ne l’utiliser que pour son plaisir personnel, l’actrice filme du porno avec, en en faisant son fonds de commerce. Il est moins cher qu’un acteur, elle a le contrôle total… Bref, c’est tout bénéfice.

C’est dans une usine à Los Angeles que les bras, la tête et les pieds du mannequin acheté par Jessica ont été fabriqués. Ces créations en latex, Sinthetics, une marque américaine, les fabrique et les vend depuis cinq ans. Et s’ils en ont fait leur commerce, c’est que la demande est nombreuse et pas uniquement du côté des hommes. Matt Krivicke et Bronwen Keller sont les premiers à proposer des poupées en latex sur mesure pour les femmes. Ces penseurs du désir sexuel customisent avec précision les modèles pour rendre chaque poupée unique. D’abord une tête et un corps qui prennent forme dans des moules… Gabriel, l’un de leur modèle, se voit recouvert de veines, poils et petites imperfections qui le rendent aussi réel que votre voisin.

Par Chayma Mehenna, publié le 11/07/2017

Pour vous :