AccueilÉDITO

Pour la première fois, le mot de l'année est... un emoji

Publié le

par Tomas Statius

Selon la firme texane Global Language Monitor, l'emoji "<3" est le mot le plus utilisé dans les médias et sur les réseaux sociaux en 2014. 

En 2001, c'était "Ground Zero". En 2006, "sustainable" et l'année dernière "404". Depuis une quinzaine d'années, la firme Global Language Monitor ou GLM scrute l'internet, les médias et les réseaux sociaux pour décerner la "palme" du mot de l'année dans le monde anglo-saxon. Au passage de 2015, le cabinet basé à Austin livre son palmarès et c'est pour la première fois un emoji  – le cœur – et non un mot qui obtient le titre.

"L'emoji cœur et ses nombreuses variations apparaissent plus d'un milliard de fois par jour dans le monde" assure ainsi le cabinet de conseil. Une conclusion qui n'est pas sans rappeler celle du magazine FiveThirtyEight. En juin, il publiait un classement des emojis les plus utilisés sur Twitter démontrant à la fois la vigueur "de cette langue sans mot" (selon le titre d'un article du NYMag) et l'importance du cœur dans ce nouvel alphabet.

Malgré l'absence d'une explication claire de la méthodologie employée (un manque que souligne le magazine américain The Verge), le classement fait clairement figure de miroir de l'année et réduit habilement les événements marquants de 2014 à un mot, une expression.

Ebola et "Hands Up, Don't Shoot" sur toute la toile

Et en 2014 il n'y a pas eu que le cœur. Sur les deux autres marches du podium de ce classement on retrouve le "hashtag" et le verbe "to vape" (fumer une cigarette électronique). Suivent des termes issus du numérique ("photobomb" #6), de la science politique ("califat" #7) ou de l'astrologie ("Lune de Sang" #4, expression faisant référence à la couleur rouge de la lune pendant une éclipse lunaire. Ce phénomène est aussi à la base de nombreux mythes).

À noter que la transparence a la cote puisque le mot se retrouve à la onzième place du classement juste devant l'adjectif "sustainable" qui, dans son utilisation contemporaine, évoque un mode de consommation et de développement responsable vis-à-vis de l'environnement. 

Selon le même modus operandi, Ebola est élu nom propre de l'année (devant le Pape François et la Première Guerre Mondiale) alors que le slogan "Hands Up, Don't Shoot" scandé lors des manifestations de Ferguson est propulsé "phrase" de 2014. Mais le "réchauffement climatique(#3) et le "changement climatique"' (#4) ne sont pas loin. 

À voir aussi sur konbini :