AccueilÉDITO

Mos Def, citoyen américain, interdit d’entrée aux Etats-Unis

Publié le

par Rachid Majdoub

Yasiin Bey, plus connu sous le nom de Mos Def, annule sa tournée américaine. La raison : le MC s'est fait recaler à l'entrée de son propre pays.

Yasiin Bey alias Mos Def, citoyen américain interdit d'entrée aux Etats-Unis

C’est le festival de musique Boston Together, où le rappeur et acteur américain devait se produire le 15 mai dernier – à guichet fermé –, qui a relayé l’histoire sur son site :

Nous sommes au regret de vous annoncer que Yasiin Bey n'est pas en mesure de rentrer aux Etats-Unis et que sa prochaine tournée américaine a été annulée à cause de problèmes d'immigration/légaux.

Stupeur sur les réseaux : dans le monde entier, les fans de l'artiste s'indignent.

Chargement du twitt...

Chargement du twitt...

Pour l’instant, nous n’en savons pas plus sur la nature de ce problème. Mos Def, 40 ans, vit depuis plusieurs années en Afrique du Sud. Il a toujours été très critique envers la politique du gouvernement américain. Comme le rapporte le Guardian, Mos Def a récemment déclaré dans une interview au magazine Rolling Stone :

J'ai vécu à Brooklyn 33 ans de ma vie. Je pensais que j'allais y être enterré. Et puis, il y a sept ans, je me suis dit : "je dois y aller, je dois partir". C'est très dur de partir. Pour qu'un mec comme moi, qui descend de cinq ou six générations non seulement aux États-Unis, mais dans la même ville, quitte son pays natal, ça veut dire que quelque chose cloche aux États-Unis.

Le rappeur new-yorkais a beaucoup écrit sur les problèmes d’immigration, en les affiliant à du racisme institutionnalisé, comme sur le titre "Mr Nigga".

"They think that illegals' a synonym for negro"

Ils pensent que clandestin est synonyme de noir.

Le prix de l'engagement ?

Très engagé, il avait également tourné en juillet 2013 une vidéo dans laquelle il subissait le gavage alimentaire auquel ont droit les prisonniers de Guantanamo. L’objectif : dénoncer le traitement réservé aux détenus, musulmans pour la plupart, nourris contre leur gré par les autorités américaines – pendant le ramadan notamment.

N'est-ce pas cette vidéo en question qui a conduit à cette décision ? La question est légitime alors que Mos Def n'a jamais hésité à dénoncer durant sa carrière. Cette nouvelle affaire, qui le touche cette fois-ci personnellement, risque de faire pas mal de bruit. On attend de voir la tournure qu’elle prendra.

Mise à jour : d'après The Guardian, qui a mis à jour son article ce jeudi 22 mai, les circonstances autour de l'annulation de la tournée de Mos Def ne sont pas claires. Selon le média britannique, il n'est pas certain que les États-Unis aient refusé l'entrée du chanteur américain sur son territoire.

À voir aussi sur konbini :