AccueilÉDITO

Vous n'entendrez pas Morandini sur Europe 1 à la rentrée

Publié le

par Thibault Prévost

Accusé de pratiques de casting scabreuses par une enquête des Inrocks, l'animateur, qui reste toujours salarié de la radio, sera "provisoirement" écarté de ses ondes à la rentré.

Jean-Marc Morandini va "se mettre provisoirement en retrait de l'antenne" d'Europe 1 à partir de la rentrée, a annoncé la radio mardi 26 juillet. Le Grand Direct des médias et Le Grand Direct de la santé, les deux émissions de M. Morandini, seront désormais animées respectivement par Thomas Joubert et (probablement) Maxime Switek, dont le nom circulerait en interne. Dans un communiqué relayé par Le Figaro, Europe 1 a invoqué le besoin de "préserver la sérénité de la rentrée de la station" pour justifier sa décision.

Car Jean-Marc Morandini est toujours empêtré dans les accusations portées contre lui par une enquête des Inrocks, publiée le 12 juillet dernier, qui révélait que l'animateur avait poussé de jeunes acteurs à se dénuder et à se masturber lors de castings organisés pour sa série Les Faucons, produite par sa société Ne zappez pas ! Production (NZPP). Des accusations que l'animateur avait qualifiées de "dégueulasses" dans une conférence de presse surréaliste. L'animateur-producteur, évoquant des "maladresses", avait ensuite passé sa conférence à dénoncer le supposé chantage opéré sur lui par le "maître chanteur" Marc-Olivier Fogiel, avant d'annoncer son intention de porter plainte contre la rédaction et la journaliste des Inrocks à l'origine de l'article, mettant au passage en avant ses origines corses. Un clash improbable, qui n'a pas joué en faveur de l'animateur.

Impossible de justifier un licenciement

Comme l'explique Le Monde, difficile de savoir ce qu'Europe 1 compte faire de Jean-Marc Morandini. Pour le moment, aucune plainte pour "harcèlement" n'a été déposée contre l'animateur (RTL annonce néanmoins que deux comédiens vont le faire prochainement) et celui-ci n'a pas été mis en examen. Impossible, dans ces conditions, de justifier un licenciement pour faute grave. Une situation délicate pour la station, qui souhaite visiblement se dissocier de l'image de l'animateur, alors que celui-ci assure avoir le soutien total de ses différents patrons. Car outre ses trois heures de direct quotidiens à Europe 1, Jean-Marc Morandini travaille également pour NRJ12 et avait été annoncé cet été sur i-Télé. Pour le moment, les deux chaînes n'ont émis aucun commentaire,. Mais d'ici la rentrée médiatique, J2M devra peut-être affronter de nouvelles bourrasques.

À voir aussi sur konbini :