Si seuls les millennials avaient voté, voici à quoi ressembleraient les États-Unis

En rouge : Trump ; en bleu : Clinton. 

Ce n'est pas une blague ni un mauvais cauchemar : Donald Trump est le 45e président des États-Unis. On peine encore à le réaliser, mais le candidat républicain a battu Hillary Clinton au terme d'une nuit agitée. Un séisme qui nous a sortis du lit avec une gueule de bois qu'on n'est pas près d'oublier.

Le milliardaire américain avait besoin de 270 grands électeurs pour coiffer la démocrate au poteau. Avec – pour le moment – 290 grands électeurs contre 218 pour sa rivale, Donald Trump remporte donc l'élection. Mais qu'en serait-il si les millennials – soit les enfants de la génération Y, ceux qui sont nés entre le début des années 1980 et le milieu des années 1990, les 18-34 ans, notre génération, quoi – avaient été les seuls à voter ? Voici la réponse :

Publicité

Hillary Clinton cumulerait 504 grands électeurs contre 23 pour Donald Trump et s'octroierait un avantage écrasant parmi les électeurs millenials : c'est ce que montre cette cartographie basée sur plus de 30 000 interviews réalisées depuis le 8 octobre 2016 et pondérée par les données démographiques des électeurs au niveau de chaque État.

L'étude se concentre ensuite sur une partie de ces millennials, et démontre que Trump serait en avance dans seulement 17 États parmi les jeunes électeurs blancs.

Publicité

© SurveyMonkey

© SurveyMonkey

Il ne reste plus qu'aux jeunes Américains, et plus largement aux jeunes de ce monde, de remercier bien fort une part majoritaire parmi les générations précédentes pour avoir démoli leur avenir au lieu de le bâtir.

Par Rachid Majdoub, publié le 09/11/2016

Pour vous :