Sur Instagram, Miley Cyrus met en lumière la communauté LGBTQ

Avec sa campagne #InstaPride, Miley Cyrus entend bien éveiller les consciences et combattre aux côtés de ceux qui souhaitent abattre les frontières du terme "genre".

Miley Cyrus avait pris soin de disséminer ses indices. Dans une interview accordée au dernier numéro de Paper Magazine – duquel elle fait la Une couverte de boue étreignant son cochon domestique – la chanteuse de 22 ans affirmait explicitement que sa sexualité ne dépendait d'aucun genre :

Je suis littéralement ouverte à toute chose qui est consentante et qui n'implique pas un animal ou un mineur. Tout ce qui est légal, ça me va. [...] Je ne m'identifie pas comme un garçon ou une fille, et je n'ai pas besoin que mon partenaire soit un garçon ou une fille.

Publicité

Quelques jours après ces déclarations, Miley Cyrus prend activement part au combat de la communauté LGBTQ en lançant #InstaPride, une campagne créée en collaboration avec Instagram qui a débuté le 15 juin dernier. Son but ? Éveiller les consciences en publiant chaque jour pendant deux semaines sur son compte l'histoire d'un trans* ou de toute autre personne qui outrepasse la question tant évoquée du genre.

#happyhippiepresents #instapride @happyhippiefdn

Une photo publiée par Miley Cyrus (@mileycyrus) le

Publicité

L'icône Leelah Alcorn

#InstaPride est l'une des initiatives de la Happy Hippie Foundation, une organisation à but non lucratif créée par Miley Cyrus quelques semaines plus tôt, en réaction à la mort de Leelah Alcorn. Transgenre originaire de l'Ohio, cette jeune femme de 17 ans s'était suicidée après avoir laissé une lettre sur son Tumblr qui a boouleversé l'Amérique. Dans le Time Magazine, qui a suivi l'artiste dans sa journée de shooting pour #InstaPride, Miley Cyrus soulignait :

Des personnes comme Leelah ne vivent pas leur vie comme elles l'entendent parce que les gens leur imposent d'être ce qu'ils veulent. Il y a des femmes qui vivent actuellement à quelques kilomètres de moi et qui ne sont autorisées qu'à montrer leurs yeux. Alors que moi je peux monter sur scène les seins à l'air. C'est tellement injuste que je puisse être comme ça alors que deux mecs ne peuvent toujours pas se marier dans cette puta*n de Nashville.

Publicité

Publicité

Pour le premier jour du lancement de #InstaPride, Miley Cyrus a partagé l'histoire de Leo, un étudiant de 19 ans originaire du Michigan, qui met en avant ses multiples facettes, comme expliqué en légende de la photo Instagram : "J'ai plusieurs identités. Je suis un écrivain, un réalisateur, un photographe occasionnel, un bon orateur, un drogué des réseaux sociaux, un Gleek [un fan de la série Glee, ndlr], un féministe, un gros addict de ciné, un fan assidu de Nextflix. Et la liste continue. En ce qui concerne mon genre, je me considère comme un homme trans."

À lire -> Docu : au cœur de la communauté LGBTQ sans-abris de New York

Avec #InstaPride, Miley Cyrus entend mettre en avant la personnalité des personnes issues de la communauté LGBTQ plutôt que leur genre. Avec ses 22 millions d'abonnés sur Instagram, la pop star mondiale peut se permettre d'espérer porter sa pierre à l'édifice d'un éveil des consciences massif, qui permettra aux trans* d'assumer leur véritable identité, et à leur entourage de l'accepter.

Comme le rappelle le Time Magazine, seulement 9% des Américains expliquent connaître une personne transgenre – une infime population, qui connaît un taux de pauvreté, de précarité et d'agressions beaucoup plus important que le reste des citoyens.

Par Naomi Clément, publié le 16/06/2015

Copié

Pour vous :