AccueilÉDITO

Avec créativité, Croates et Slovènes protestent contre les barbelés à leur frontière

Publié le

par Olivia Cassano

À la frontière entre la Croatie et la Slovénie, des locaux solidaires protestent contre la mise en place de la clôture en fil barbelé anti-migrants. Entre match de volley et décorations de Noël, ils font preuve de créativité.

La clôture en fil barbelé érigée à la frontière entre la Slovénie et la Croatie est loin de faire l'unanimité. De part et d’autre de cette ligne de démarcation, certains locaux sont tout particulièrement mécontents et redoublent de créativité pour protester contre cette mesure prise par le gouvernement slovène.

Quelques uns ont décoré cette clôture dissuasive couverte de lames de rasoir avec des décorations de Noël aux couleurs de l’Union européenne, tandis que d’autres en ont carrément démonté des bouts. Samedi, un groupe de célèbres sportifs, d'olympiens et d'artistes rejoints par des citoyens slovènes et croates ont utilisé la clôture comme filet et ont organisé un match amical de volley-ball. En un mot, ce sont des gagnants.

Traduction : La nouvelle clôture en fil barbelé à la frontière de la Slovénie est décorée pour Noël. Une forme de protestation émanant des locaux.

Traduction : Joyeux Noël à ces politiciens slovènes écoeurants. Photo : clôture en fil barbelé couverte de lames de rasoir entre la Slovénie et la Croatie.

Traduction : C’est en ce moment que ça se passe à la frontière entre la Slovénie et la Croatie. On proteste contre la nouvelle clôture en fil barbelé.

Ce match a été disputé pas loin du poste frontière de Lucija-Brezovica. Le but était de montrer au gouvernement slovène que cette clôture de presque 137 kilomètres de long n’est pas une réponse à la crise des migrants.

Ce n’est pas la première fois que des gens expriment leur solidarité de cette manière, mais ce geste demeure créatif et beau. Gardez en tête que la solidarité est toujours plus efficace que la colère.

D'un autre côté, le groupe de protection des animaux WWF, et même quelques chasseurs locaux, ont également critiqué la mise en place de cette clôture car selon eux, elle menace la faune locale. La ministre des Affaires étrangères croate, Vesna Pusic, a surenchéri devant la Commission européenne en expliquant que le fil barbelé violait la loi européenne en matière de protection de la faune et de l’environnement.

Traduction : Les citoyens demandent une révision constitutionnelle de  la mise en place d'une clôture en fil barbelé couverte de lames de rasoir pour empêcher les réfugiés de passer.

La Slovénie, l’Autriche et la Hongrie font partie des pays qui ont décidé de mettre en place une clôture dans le but de réduire et de contrôler le flux d’immigration. Le Premier ministre slovène Miro Cerar a expliqué que cette barrière en fil de fer était une mesure "temporaire" et qu'il cherchait à protéger la population locale. Le Premier ministre croate Zoran Milanovic, lui, a condamné sa mise en place en martelant que "le barbelé n’était pas la solution" à la crise des migrants.

Plus de 500 000 migrants originaires de Syrie, d’Irak et d’autres pays du Moyen-Orient ont traversé la Croatie depuis septembre. Parmi eux, plus de 315 000 ont traversé la Croatie puis la Slovénie pour rejoindre l’Allemagne.

Traduit de l’anglais par Hélaine Lefrançois.

A lire -> La nouvelle oeuvre de Banksy en dit long sur la crise des réfugiés

À voir aussi sur konbini :