AccueilÉDITO

En images : les disparités entre quartiers riches et pauvres à Mexico

Publié le

par Naomi Clément

Dans de nombreuses métropoles, les zones défavorisées sont souvent nettement séparées des quartiers bourgeois. A Copacabana (Brésil) par exemple, le premier versant de la colline de Cantagalo accueille les favelas, qui s'amassent sur des constructions insalubres, tandis que le second versant héberge d'immenses immeubles privés, piscine comprise. Mais Mexico ne fait visiblement pas partie de ces villes qui tentent de dissimuler ces (fortes) disparités économiques.

L'agence Publicis Mexico vient aujourd'hui de dévoiler une surprenante campagne publicitaire. Intitulée "Erase the Difference" ("Effacer les différences"), elle est composée de quatre clichés aériens shootés par le photographe Oscar Ruíz dans le quartier de Santa Fe. Des photos qui soulignent la dichotomie frappante entre quartiers riche et pauvre dans la capitale du Mexique.

À première vue, "Erase the Difference" paraît irréelle, retouchée sous Photoshop. Le contraste est trop grand, trop absurde : d'imposants immeubles immaculés jouxtent de vieilles habitations grisonnantes presque en ruine, dont certaines arborent de la tôle ondulée en guise de toit. Pourtant, Publicis l'affirme : aucune retouche n'a été apportée à ces photos.

© Oscar Ruíz

© Oscar Ruíz

© Oscar Ruíz

© Oscar Ruíz

À voir aussi sur konbini :