AccueilÉDITO

Au Mexique, une église engloutie sous les eaux refait surface

Publié le

par Inès Bouchareb

Le Temple de Quechula, dans l’état mexicain du Chiapas. (Source : instagram.com/exploringchiapas)

La sécheresse qui frappe le sud du Mexique a fait considérablement baisser le niveau de l'eau, laissant ainsi émerger les ruines d'une église du 16ème siècle. 


Le Temple de Santiago, aussi baptisé Temple de Quechula, est englouti sous plus de 30 mètres d'eau depuis maintenant un demi-siècle. Ce sanctuaire abandonné a été noyé suite à la construction du barrage de Nezahualcoyotl, dans l'État mexicain du Chiapas. Mais la sécheresse qui frappe le pays depuis plusieurs mois a fait chuter le niveau de la rivière Grijalva de 25 mètres, dévoilant les ruines de ce temple datant du 16ème siècle.

Dans l'État du Chiapas, l'émergence du Temple de Quechula est devenue la nouvelle attraction touristique du coin. D'après le Latin Times, les pêcheurs locaux organisent des visites en bateau et les touristes les plus casse-cou escaladent les ruines.

Édifiée en 1564, l'église de Quechula est abandonnée deux siècles plus tard, en 1776, après qu'une épidémie de peste a décimé la population. En 2002 déjà, une sécheresse sans précédent avait frappé la région à tel point que les habitants pouvaient marcher dans les ruines de l'église, rapporte Associated Press.

À voir aussi sur konbini :