AccueilÉDITO

Les météorologues viennent de recenser 11 nouveaux types de nuages

Publié le

par Jeanne Pouget

L'Organisation météorologique mondiale (OMM) vient d'actualiser son atlas international des nuages dans lequel elle en recense onze nouveaux types. Zoom sur ces particules d'eau en suspension aux multiples facettes. 

Pour le commun des mortels, un nuage est un nuage. Notre œil manque tristement de poésie mais, heureusement, il y a les météorologues pour rendre à César ce qui appartient à César. Ou plutôt à Asperitas, Fluctus, Silvagenitus, Caractagenitus, Flammagenitus ou Homogenitus... Ouf, vous pouvez reprendre votre souffle, on ne va pas tous les citer. Mais sachez que désormais, l'atlas de l'Organisation météorologique mondiale, organisme rattaché à l'ONU, compte onze nouveaux nuages : une nouvelle espèce, cinq nouveaux types et cinq nouveaux nuages spéciaux.

Pourquoi autant de nuages sont-ils répertoriés d'un coup ? Non pas parce qu'ils viennent soudain de faire leur apparition, mais parce que le premier atlas international des nuages, qui date de 1896, n'avait pas été actualisé depuis 1986. "Nous avons profité [du] saut technologique [d'Internet] pour revoir de fond en comble nos travaux de classification, intégrer de nouvelles espèces et surtout fournir gratuitement au grand public cet inventaire", explique Bertrand Calpini, président de la commission de l'OMM cité par Sciences et Avenir.

Des formes multiples pour des origines diverses

La nouvelle espèce recensée s'appelle le Volutus ou "nuage-rouleau". Les nouveaux types, l’Asperitas et le Fluctus se caractérisent par leurs formes de vague, le Cavum est composé d'un trou résultant du passage d'un avion et le Cauda et le Murus sont des nuages horizontaux naissant des orages. Enfin, du côté des nouveaux nuages spéciaux, le Silvagenitus et le Cataragenitus se développent à partir de zones humides (forêts, chutes d'eau) et le Flammagenitus d'une zone de combustion. Quant à l'Homogenitus et l'Homomutatus, ils sont créés de toutes pièces par l'homme : généré par le tracé des avions dans le ciel, des cheminées ou des usines pour le premier, ou provoqué par la chaleur des grandes villes pour le second, qui s'apparente à un voile strié comme le détaille LCI.

L'atlas de l'organisation météorologique mondiale est l'outil de référence international pour classer les nuages, leur observation permettant aux météorologues de comprendre le climat et de l'anticiper, tandis que notre monde connaît d'importants changements.

Le Volutus. (©Michael/OMM)

L'Asperitas. (© Gary McArthur/OMM)

Le Fluctus. (© Mrs June Grønseth/OMM)

Le Cavum. (© Lee Tsz Cheung/OMM)

Le Cauda. (© Steve Willington/OMM)

Le Murus (© Eric Van Lochem/OMM)

Le Silvagenitus. (© Petr/OMM)

Le Cataragenitus. (© Yoshiaki Sato/OMM)

Le Flammagenitus. (©Beryl Moody/OMM)

L'Homogenitus. (© George Anderson/OMM)

L'homomutatus. (© Stephen Burt/OMM)

À voir aussi sur konbini :