Siabatou Sanneh, Marathon de Paris 2015, © AFP PHOTO / THOMAS SAMSON

Le message fort d'une Gambienne lors du marathon de Paris

Lors du Marathon de Paris, une coureuse gambienne arborait une pancarte afin de sensibiliser la société sur le problème de l'accès à l'eau potable dans les pays d'Afrique.

La course de Siabatou Sanneh n'est pas passée inaperçue lors du Marathon de Paris. En date du 12 avril 2015 et alors même que les coureurs s'affrontaient lors de la célèbre épreuve sportive, l'attention des médias s'est très vite portée sur le numéro 64 173.

La coureuse gambienne, habillée d'une tenue traditionnelle, a en effet pris le départ du marathon un bidon sur la tête et une double-pancarte sur le corps. "En Afrique, les femmes parcourent chaque jour cette distance pour de l'eau potable" peut-on lire sur le panneau que Siabatou Sanneh arbore sur son torse.

Publicité

Siabatou Sanneh, Marathon de Paris, 2015 © AFP PHOTO / THOMAS SAMSON

Siabatou Sanneh, Marathon de Paris, 2015 © AFP PHOTO / THOMAS SAMSON

Une problématique majeure sur le continent africain puisque seuls 61% des habitants de l'Afrique Subsaharienne avaient accès à l'eau potable en 2011. La denrée la plus nécessaire à la survie humaine est encore un luxe pour une frange importante de la population qui doit se démener afin de s'en procurer.

The Marathon Walker, un appel à l'aide

Sur la deuxième partie de la pancarte, un appel à l'aide vient pousser à la mobilisation. "Aidez-nous à réduire la distance" est-il écrit sur l'affiche signée par l'organisation britannique Water for Africa. Le mode d'action n'est pas choisi au hasard puisque la couverture médiatique du marathon de Paris a permis à la revendication d'être entendue par l'opinion publique en cette journée où s'ouvrait le 7e Forum Mondial de l'Eau en Corée du Sud. 

Publicité

Le forum, organisé par l'organisation Water for Africa, a pour but de faciliter l'accès à l'eau potable. Selon les estimations de l'ONG, le pays d'origine de Siabatou Sanneh aurait encore besoin de 200 à 300 pompes à eau afin de satisfaire les besoins de la population.

Une nécessité absolue qui a pourtant un coût important. C'est bien là tout l'objet de l'action de la coureuse. En attirant l'attention des médias ainsi que des spectateurs, l'organisation Water for Africa compte bien sur la générosité des donateurs afin de financer ses projets pharaoniques.

Publicité

L'apparition remarquée de la gambienne lors du Marathon de Paris est finalement le point d'orgue d'une campagne nommée "The Marathon Walker" dont elle est la figure majeure. Filmée sur des chemins de terres gambiens, marchant jusqu'à une source d'eau potable, Siabatou Sanneh incarne tous les efforts des populations africaines parcourant chaque jour des kilomètres jusqu'au précieux sésame.

Une campagne intelligente qui aura su parler à des européens souvent loin d'imaginer la détresse liée au manque d'eau potable.

Par Aline Cantos, publié le 13/04/2015

Copié

Pour vous :