AccueilÉDITO

Reçue avec mention très bien au bac, Zarema a failli être expulsée de France

Publié le

par Salomé Vincendon

Zarema, qui vient d'obtenir une mention très bien au baccalauréat, avait récemment vu sa demande d'asile refusée. Elle aurait dû quitter le territoire français pour retourner vivre au Daguestan, en Russie, que sa famille a fui il y a quatre ans.

La jeune Zarema Abieieva, 20 ans. (© Page "Soutien à Zarema Abieieva et ses parents" sur Facebook)

La même semaine, Zarema Abieieva a appris deux nouvelles. L'une était excellente et l'autre très mauvaise. Cette jeune réfugiée russe de 20 ans, qui vit à Blois avec ses parents depuis 2012, a obtenu son bac gestion et administration avec une mention très bien, mais elle a également reçu une injonction de quitter le territoire français avec sa famille sous 30 jours. Originaire du Daguestan, les Abieieva y étaient en danger car  le "papa a voulu dénoncer des malversations qui se sont passées dans son pays", raconte un responsable de la Ligue des droits de l'homme (LDH), qui a soutenu leur demande de titre de séjour. "C’est une famille qui ne peut pas retourner dans son pays, c’est ça qui est très choquant", ajoute-t-il.

Selon les déclarations de la famille, le père serait en danger de mort après avoir dénoncé des magouilles financières d'une entreprises de matériaux, un cousin aurait été assassiné à cause de cette histoire et Zarema aurait même échappé de justesse à un enlèvement. Des allégations qui n'ont pas suffi à l’OFPRA (Office français de protection des réfugiés et apatrides), qui a refusé leur demande d'asile. La famille s'est alors tournée vers la préfecture du Loir-et-Cher qui a, elle, refusé leur demande de titre de séjour.

Une régularisation surprise, et une situation incertaine pour sa famille

Alors que mardi 12 juillet la préfecture refusait encore d'offrir le statut de réfugié à la famille de Zarema, la situation de la jeune fille a été régularisée ce mercredi matin : "J'ai eu cet appel il y a trois minutes, et on m'a dit que voilà, j'étais régularisée", a ainsi expliqué la jeune bachelière au micro d'Europe 1. La préfecture lui a en fait accordé un permis de séjour étudiant, en raison de ses excellents résultats. Elle pourra donc aller étudier suivre les cours du BTS où elle a été admise, avec une bourse d'étude qu'elle a d'ores et déjà obtenue. La situation de ses parents est en revanche toujours précaire, leur dossier serait en ce moment à l'étude.

À voir aussi sur konbini :