AccueilÉDITO

Et sinon, vous connaissez les marques hipsters chinoises ?

Publié le

par Léo de Boisgisson

Depuis dix ans, la mode bouillonne en Chine et certains designers se font un nom sur les podiums tout autour du monde. Mais il existe aussi une flopée de marques de street et casual wear qui gagnent à être connues. Voici un aperçu de quelques noms à suivre.

Zuczug

Fondée en 2002 à Shanghai par le prolifique Wang Yiyang, Zuczug a été l’une des premières marques à représenter les nouvelles couleurs de la Chine créative avec une mode urbaine et sportive pleine de couleurs et de coupes inventives destinées aux femmes. Les créations Zuczug se déclinent toujours en trois séries : la série Z pour le prêt-à-porter, la série Jean et la série O (sport).

Zuczug, série Z.

Zuczug, série Z.

Chi Chá Qù

Implantée à Shenzhen, Chi Chá Qù propose des vêtements casual à la Muji teintés de références chinoises sobres et de bon goût. Joli design et très bon coton.

Atelier Rouge Pékin (ARP)

Atelier Rouge Pékin (ARP) a été fondé à Pékin en 2013 par un duo sino-français composé de la styliste PJ et de Maxime Bureau, porte-parole de la marque à l’international. Adepte d’une mode ultracontemporaine et unisexe, ARP réinvente aussi bien la veste Mao que le street wear ou les motifs impériaux. ARP signe aussi des bijoux qui jouent avec les codes anguleux de l’apparat socialiste et la rondeur des boules de ping-pong.

ARP, collection printemps-été 2017.

ARP, collection Ping-pong 2016.

MICartsy

MICartsy propose plein d'accessoires romantiques et hors du temps, pleins de fleurs, de perles, d’entrelacs de dentelles, et des vêtements originaux, peints ou brodés par les petites mains de Skelly dont la devise est : "Handmade with love". Jetez un coup d’œil à la collection printemps-été 2017 ici.

MICartsy, collection printemps 2017.

Bijou MICartsy.

Sankuanz

Créée par le designer Shangguan Zhe, Sankuanz est à l’avant-garde du street wear apocalyptique. Combinaisons d’astronaute, veste multipoches pour survivre en environnement extrême, couleurs flashy, Shangguan Zhe a tout prévu pour évacuer l’homme de la Terre en cas de pépin. Une mode futuriste et radicale pour les mecs qui aiment l’espace.

Sankuanz, collection Safe House 2017.

Sankuanz, collection Safe House 2017.

Mess Beijing

Fondée à Pékin en 2005 par une bande de B-boys fan de culture urbaine, Mess Beijing conçoit avant tout du street wear masculin plein de références au hip-hop et au rock.

Mess Beijing.

ILoveChoc

Cette marque hongkongaise est une référence en matière de street wear girly, décliné en trois collections : Black, White et Sweet.

ILoveChoc.

Chictopia

Fondée en 2012 par Christine Lau, une Pékinoise qui a grandi à Hong Kong et fait ses études à Central Saint Martins (Londres), la marque Chictopia propose une mode ultraféminine avec des modèles qui plairont aux femmes fatales autant qu’aux jeunes filles en fleurs. Fourreau, robe bouffante 50’s joliment ajustées à la taille, imprimés fleuris, hauts à voilette extravagante, tout respire la coquetterie et la malice.

Chictopia, été 2017.

Chictopia, été 2017.

OVKlab

OVKlab, créée en 2003  à Taipei et nommée en référence au groupe de metal Overkill, est très connectée aux mouvements de mode alternatifs. La dernière collection I Wanna Be Your Dog est dédiée aux Stooges, le groupe culte d'Iggy Pop.

OVKlab, collection I Wanna Be Your Dog.

OVKlab, collection I Wanna Be Your Dog.

JNBY

La créatrice Li Lin a créé JNBY en 1994 à Hangzhou. Sa marque est à l'avant-garde du casual et du street wear de qualité. JNBY possède 700 boutiques à travers la planète mais est encore peu représentée en France.

Trench JBNY.

À voir aussi sur konbini :