Une marque a essayé de "réinventer" la croix gammée (et s’est bien entendu fait défoncer sur Internet)

Euh… Pardon ? Apparemment, on n’a pas tous eu les mêmes cours d’Histoire au collège…

KA Design est une nouvelle marque de vêtements basée "quelque part en Europe", qui s’adonne à un drôle de jeu : revisiter la croix gammée… Oui, vous avez bien lu : la croix gammée, ce symbole incontournable de l’histoire de l’Allemagne et de la Seconde Guerre mondiale, et qui est principalement associé au nazisme en Occident.

Publicité

Bien que les origines de ce signe remontent à plus de 5 000 ans (il a notamment été un symbole de bonne fortune en Inde durant des siècles), il est aujourd’hui inconcevable de faire apparaître ce signe sur quelconque objet ou vêtement, tant le monde a été marqué (et restera marqué) par les horreurs d’Adolf Hitler.

En outre, rappelons que la croix gammée est encore interdite en Allemagne – en 2005, l’Union européenne avait même envisagé d’étendre cette interdiction à tous ses membres. Ce signe est toujours un symbole de haine utilisé par les néonazis dans de nombreux pays (il n’est d’ailleurs pas rare de le retrouver dans leurs tatouages). L’année dernière, à Londres, de nombreuses croix gammées avaient même été retrouvées dans une aire de jeu fréquentée par la communauté juive.

Un coup de com raté

C’est très probablement pour doper ses ventes que la marque a décidé de tout miser sur le buzz. Triste choix. C’est donc sur des T-shirts et sweat-shirts les plus basiques au monde, que ses "créateurs" ont décidé d’ajouter une croix gammée sur un fond arc-en-ciel. Un fond qui renvoie à la lutte du mouvement LGBTQ+, clament-ils auprès de Dazed.

Publicité

Ledit symbole serait la "nouvelle croix gammée". Les "designs" sont accompagnés des slogans "paix", "zen" et "amour". Un comble, n’est-ce pas ? L’intention se voulait peut-être bonne, mais c’est raté : non seulement c’est de (très très très) mauvais goût, mais en plus c’est moche à souhait. Depuis que la marque a révélé sa nouvelle campagne sur Facebook, les commentaires fusent tant les internautes sont outrés.

Comment est-ce possible ? Il semblerait que la bêtise humaine n’ait vraiment pas de limites.

(© KA Design)

Publicité

Par Manon Baeza, publié le 08/08/2017

Pour vous :