Non, Marlboro ne produit pas de cigarettes au cannabis

Depuis quelques jours circule une "information" : la commercialisation de cigarettes Marlboro au cannabis serait pour bientôt. Bien que la place de l'industrie du tabac sur l'assouplissement de la consommation du cannabis au Colorado et dans l'État de Washington puisse se poser, c'est tout à fait faux.

L'un des nombreux détournements d'image générés par la fausse information (Crédits image : Myguide.pt)

C'est une (fausse) histoire comme on en rencontre beaucoup sur Internet. Depuis quelques jours, une rumeur pousse comme de la mauvaise herbe : le géant du tabac Philip Morris planifierait de commercialiser des cigarettes au cannabis. Étiquetées sous la marque "Marlboro", les tiges à la marijuana porteraient même un nom : les "Marlboro M".

Publicité

Dans des articles délirants, certains reprennent bêtement l'information selon laquelle les pontes de Philip Morris ont établi des contacts durables et fructueux avec "les anciens seigneurs de la drogue au Mexique et au Paraguay". Ils auraient même prévu un budget cosmique pour la communication du lancement d'un tel produit (qui échappe à l'interdiction de faire de la publicité pour le tabac) : les "Marlboro M" sont uniquement faites de marijuana.

1,2 million de partages pour l'article source

Sauf que cette information n'en est pas une. Le 21 janvier, le journal satirique Abril Uno ("Premier avril" en espagnol, bien qu'il soit anglophone) annonce les "Marlboro M". Ce Gorafi américain, probablement inspiré du célèbre The Onion, effectue là un excellent coup avec son faux scoop cannabique. L'article "Phillip [sic] Morris introduit les cigarettes Marlboro au cannabis" a déjà dépassé 1,2 million de partages en ligne. Mais plus important encore, de très nombreux sites d'actualité plus ou moins importants ont repris l'information.

Cette histoire démontre le laxisme et la parodie de journalisme dont de nombreuses publications en ligne se rendent coupables en publiant des informations non recoupées. Elle met également en valeur l'influence croissante dont les publications satiriques (comme le Gorafi, invité au Grand Journal de Canal+ la semaine dernière, adoubé de fait par une culture de masse) jouissent sur Internet, notamment grâce au sacro-saint partage social.

Publicité

L'industrie du tabac frileuse

Mais il n'y a pas de fumée sans feu. L'industrie du tabac pourrait légitimement décider d'intervenir dans le marché du cannabis aux États-Unis, du moins dans les deux États où l'interdiction qui restreint sa consommation a été assouplie. Pour l'heure, il semble que les cigarettiers n'aient pas l'intention de se placer massivement sur ce segment. En décembre 2012, un article de CBS News expliquait que ni Philip Morris, ni Reynolds (deuxième plus important cigarettier derrière PM, détenteur de Pall Mall et Camel entre autres) ne comptaient investir dans le marché de la marijuana. Pour le moment.

Alors que le Président américain lui-même, chef de l'un des pays orchestrateurs de la guerre à la drogue, a reconnu que "le cannabis [n'était] pas plus dangereux que l'alcool", les mentalités semblent changer. Et même les news les plus affolantes se faire crédible, comme cet article du 1er janvier diffusé sur le site gorafiesque The Daily Currant : "Des overdoses de marijuana ont tué 37 personnes dans le Colorado le premier jour de sa légalisation".

Là aussi, 1,5 million de partages rien que sur Facebook.

Publicité

(Capture d'écran du site gorafiesque The Daily Currant)

Par Théo Chapuis, publié le 27/01/2014

Copié

Pour vous :