AccueilÉDITO

Marine Le Pen ressort son faux compte Twitter pour tacler une élue FN

Publié le

par Théo Mercadier

Le problème c’est que (absolument) tout le monde sait qu’elle se cache derrière ce compte.

Hé Marine, regarde là-haut, y’a ton courage qui s’est envolé. On vous racontait il y a quelque temps que la présidente du Front national (FN) utilisait un faux compte Twitter pour se cacher sur les réseaux sociaux et torpiller tout le monde en loucedé. Et même si tout le monde l’a grillée, elle continue. Alors que l’eurodéputée FN Sophie Montel (proche d’un Florian Philippot de plus en plus contesté au sein du parti) proposait d’entamer une révision de la ligne politique du FN, Marine Le Pen ne s’est pas gênée pour lui adresser un tacle bien senti. "Le travail de réflexion nécessaire ne fait pas bon ménage avec la provocation grossière", a-t-elle rageusement tweeté en réponse à un sondage lancé par l’eurodéputée.

Au passage, on a répondu à ce sondage, histoire de prendre un peu la température de l’électorat FN, et on est plutôt morts de rire : ils ont été 52 % à répondre qu’ils préféraient continuer à s’enfoncer dans le débat "identité et musulmans" plutôt qu’élargir vers "tous les sujets". Chère Sophie, votre tentative de subversion est un échec, on ne change pas une équipe qui perd.

Comment sait-on que Marine Le Pen se cache derrière la très fâchée Anne Lalanne ? Franceinfo révélait début juin que l’adresse mail qui avait servi à ouvrir le compte était également celle utilisée par la présidente du FN pour certaines de ses activités politiques. Autre indice, @enimar68 n’est qu’une vulgaire anagramme de "Marine" couplé à sa date de naissance, 1968. En fait, Marine, c’est un peu celle qui se cache debout sur le canapé du salon quand tu joues à cache-cache.

À voir aussi sur konbini :