AccueilÉDITO

Manuel Valls va porter plainte après avoir reçu une gifle

Publié le

par Cyrielle Bedu

Alors qu'il était en déplacement en Bretagne dans le cadre de sa campagne, le candidat à l'élection présidentielle et ancien Premier ministre a été giflé par un jeune homme. Il va déposer plainte.

La scène ne dure que quelques secondes : accompagné du ministre de la Défense Jean-Yves Le Drian, Manuel Valls sort de la mairie de Lamballe (Côtes-d'Armor), où il vient de s'entretenir avec des élus locaux. Alors qu'il serre les mains de badauds présents devant l'hôtel de ville, un jeune homme de 18 ans le gifle en déclarant "Ici, c'est la Bretagne". Il est aussitôt plaqué au sol par les agents de sécurité de Manuel Valls. Peu de temps après l'événement, le candidat à la primaire de la gauche a répondu à cette altercation sur Twitter.

La personnalité du "gifleur" n'arrange pas la situation. Nolan L., 18 ans, serait connu pour sa proximité avec les milieux nationalistes bretons. Le slogan affiché sur sa page Facebook, "Bevet Breizh dizalc'h" ("Vive la Bretagne non occupée", en breton) est explicite quant à son orientation politique, tout comme sa photo de profil, où il fait une "quenelle", geste à connotation antisémite.

(Via Facebook)

Une campagne agitée

Il y a quelques semaines déjà, l'ancien Premier ministre avait été enfariné par un opposant à l'utilisation du 49.3 (l'article de la constitution qui a permis au gouvernement de faire passer en force la loi Travail), lors d'un déplacement à Strasbourg. Un homme lui avait lancé un paquet de farine en scandant : "49.3 on n'oublie pas !"

Mais cette fois, pour l'incident de Lamballe, Manuel Valls compte porter plainte. Pour lui, "la violence et le coup qu'on a voulu porter" justifient ce dépôt de plainte, tout comme les idéaux politiques de son jeune agresseur.

À lire -> Suppression du 49.3, service civique obligatoire : les principaux points du programme de Manuel Valls