Les mannequins dépressifs de cette marque anglaise deviennent viraux

Ça donne envie d'acheter... une corde et de se pendre !

Le magasin de prêt-à-porter britannique River Island a mis en scène des mannequins qui semblent très très déprimés dans ses vitrines et ses rayons. Pas si surprenant que cela au vu de l'augmentation des problèmes de santé mentale chez les jeunes femmes anglaises.

Les photos, tweetées par l'auteure Sarah Griff sont devenues virales. On y voit trois femmes en plastique, juchées en position fœtale au-dessus des portants, le visage inexpressif, l'œil morne. Pour Sarah Griff, elles avaient l'air "d'être sous la douche, avec la gueule de bois, à se poser des questions sur leurs vies".

Publicité

(Photo: Sarah Griff/Twitter)

(© Sarah Griff/Twitter)

On ne sait pas exactement ce qui provoque la tristesse chez ces mannequins. Pour notre part, on imagine que les directeurs de la création chez River Island ont dû chercher à séduire les "meufs cool et détachées". Mais les internautes voient plutôt ça comme un appât pour ados "gothiques", "tristes" et "froissées". Selon un autre twittos, c'est le passage de Donald Trump dans le magasin qui aurait provoqué ces réactions. Mais la majorité silencieuse se demande juste ce qui leur est arrivé.

Aucun doute : la représentation des ados millennials par la marque est un peu abusée. Pas certain qu'il faille y voir un message politique sur les difficultés des jeunes filles à notre époque. Rien que du marketing un peu foireux.

Publicité

Confrontée à une vague de désapprobation face à ses mannequins emos, la marque a déclaré à la BBC :

"Chez River Island, nous voulons faire en sorte que le shopping soit une expérience intéressante et différente pour nos consommateurs, grâce à une disposition différente que nous changeons souvent. Nous sommes ouverts aux retours des usagers et nous nous adaptons à leurs remarques."

Publicité

Mais la polémique ne s'arrête pas là. Certains critiquent la marque pour sa représentation des filles de la nouvelle génération comme complètement obsédées par leur propre image. Leurs mannequins sont mis en scène en train de prendre un selfie sur leur smartphone. Sous-entendu : quand la fille sort de la position fœtale, la seule manière de se réconforter est de sortir sa duckface et d'appuyer sur le bouton rouge.

On vit une époque formidable !

(Photo: Phil Jones/Twitter)

(© Phil Jones/Twitter)

Publicité

Par Lydia Morrish, publié le 27/10/2016

Pour vous :