Un mannequin transsexuel dans Vogue, une première

La mannequin Andreja Pejic est la première modèle transgenre à apparaître dans le Vogue US. 

Le mannequin transsexuel Andrej Pejic, photographié pour Vogue par

La mannequin transsexuel Andreja Pejic, photographié pour Vogue par Patrick Demarchelier

C'est une première. L'édition américaine du magazine de mode Vogue a consacré un portrait de quatre pages et une interview à la mannequin transsexuelle Andreja Pejic. Photographiée par le célèbre photographe Patrick Demarchelier, le portrait intitulé "The New World" ("Le Nouveau Monde") sera à découvrir dans l'édition de mai du magazine.

Publicité

De plus, on apprend également grâce à cette interview que le visage d'Andreja Pejic incarnera désormais la marque de cosmétique Make Up For Ever. L'information a été confirmée à Dazed par l'un des porte-paroles de Make Up For Ever. Cependant, elle ne représentera que la branche nord-américaine de la marque. Avant elle, la mannequin transsexuelle brésilienne Lea T (homme devenu femme) avait déjà été engagée par Redken comme égérie en 2014.

Travestie en mariée pour Jean-Paul Gaultier

La Serbe Andreja Pejic a débuté sa carrière dans la mode en tant que mannequin androgyne à 17 ans, alternant les catwalks masculins comme féminins. Ainsi, elle a clôturé le défilé haute couture printemps-été 2011 de Jean-Paul Gaultier, où elle portait une robe de mariée. Jouant avec son look androgyne, elle a aussi posé cette même année pour les soutiens-gorge push-up de la marque HEMA – malgré sa poitrine d'homme.

En juin de l'année dernière, la mannequin a changé de sexe, et rajouté un "a" au bout de son prénom, devenant ainsi "Andreja". Puis elle a lancé une campagne de crowdfunding pour pouvoir réaliser un documentaire sur sa vie, avant de défiler pour la collection Automne-Hiver de Giles, comme le rappelle Dazed.

Publicité

Cependant, si les mannequins transsexuels sont de plus en plus présents sur les défilés, engager Andreja Pejic comme égérie reste un choix audacieux pour une marque de cosmétique adressée à un public féminin. La Serbe s'en réjouit d'ailleurs, comme le rapporte Vogue : "Il y a plus de catégories maintenant. Nous nous rendons enfin compte que le genre et la sexualité sont plus compliqués".

Par , publié le 23/04/2015

Copié

Pour vous :