AccueilÉDITO

Une mannequin noire dénonce la non-diversité dans la mode en détournant des pubs célèbres

Publié le

par Juliette Geenens

La beauté noire est encore et toujours très mal représentée dans l'univers de la mode, et le top model africain Deddeh Howard en a assez. 

Le manque de visibilité des minorités ethniques touche tous les domaines, et la mode ne fait pas exception, malheureusement. Fatiguée de cette non-représentation, Deddeh Howard, mannequin africaine née au Liberia, a lancé le projet "Black Mirror" avec le photographe Raffael Dickreuter. Pour dénoncer l'omniprésence de la peau blanche dans le milieu de la mode, Deddeh Howard a reproduit, à l'identique, des célèbres publicités de grandes marques de luxe.

Bye bye Kate Moss, Gigi Hadid ou encore Kendall Jenner ! Le top-modèle, qui vit aujourd'hui à Los Angeles, a pris la place de ces célébrités dans les publicités de Calvin Klein, Gucci, Chanel, Guess et beaucoup d'autres.

Même pose, mêmes vêtements, même maquillage et surtout même charisme, Deddeh Howard prouve qu'une femme non-blanche peut représenter une marque avec autant de panache que des mannequins comme Cara Delevingne ou Emily Ratajkowski.

Le projet "Black Mirror " met en lumière le manque de diversité sur les podiums et dans les magazines. Comme au cinéma, l'industrie de la mode semble peu encline à offrir une véritable place aux femmes non-blanches. Sur son blog, Deddeh Howard explique  sa frustration :

"Cela m'a toujours dérangée que sur ces images incroyables, on y voit rarement une femme noire. [...] Une visibilité plus grande et plus égalitaire de toutes les races, quelles soient blanche, asiatique, latino, etc. pourrait nous aider à croire en notre potentiel."

Les non-blanches absentes des podiums

S'il existe évidemment des icônes de la mode comme Naomi Campbell et Grace Jones, ou plus récemment Chantelle Winnie et Jourdan Dunn, elles restent une exception. Le magazine The Fashion Spot a mené une étude sur la représentation des minorités ethniques pour les collections d'automne 2016, en mars dernier.

Résultat : un peu moins de "25% des mannequins sur les podiums étaient de couleurs". L'enquête révèle également que certains couturiers n'ont fait appel qu'à des jeunes femmes blanches pour présenter leur nouvelle ligne automnale. Parmi eux, le styliste nippon Junya Watnabe, la créatrice coréenne Moon Young Hee ainsi que Rei Kawakubo, fondatrice de la marque japonaise, Comme Des Garçons.

À voir aussi sur konbini :