Vidéo : les voeux ridicules des anti-mariage gay

Jeudi 2 janvier 2014 : vous êtes au bureau avec une gueule de bois post-réveillon, un oeil sur Facebook, bien installé dans le creux de votre fauteuil. Un de vos amis publie une vidéo. Son titre ? "Bienvenue en 2014". Ça claque, ça en impose, ça vous intrigue. En commentaire du lien, juste au-dessus : "Premier fou rire de 2014". Ni une ni deux, vous cliquez.

La première image qui apparaît est floue. On croit déceler les traits d'une ville, au loin, dont le code couleur est divisé en trois parties. Trois parties qui braillent "Bleu, blanc, rouge". Sur ce premier contact visuel qui vous évoque Rencontres du Troisième Type, est écrit, avec une police bien grasse :

Depuis plus d'un an, nous nous battons ensemble. Bienvenue en 2014. Bonne année 2014.

Publicité

La musique s'accelère, vrombissante et les images s'enchaînent : à l'écran, des hommes et des femmes jaillissent pour mieux disparaître. Tous semblent vous parler mais aucun son ne sort de leur bouche. C'est déstabilisant. Sur la séquence finale de l'introduction, on a droit à une belle photo de famille. À gauche, vous tombez même sur le célèbre tueur Jason Voorhees, une larme à l'oeil :

anti-mariage gay

La famillle de la Manif pour Tous (Capture d'écran YouTube)

Cette vidéo est le résultat de différents collectifs qui font partie du mouvement de la Manif pour tous. Ils se sont réunis afin de promouvoir une réunion publique, celle du 26 janvier prochain, intitulée "Le Jour de la Colère". Mais leur publicité audiovisuelle est déjà la risée d'Internet. En l'espace d'une petite journée, la vidéo a été visionnée près de 20 000 fois mais a récolté presque 1000 pouces négatifs contre une petite centaine positifs.

Publicité

Chaque président de collectif (on trouve Marianne Pour Tous, les Hommen, Solidarité Pour Tous, Cache-cache Pour Tous, Printemps Français ou encore Camping Pour Tous) vient réciter ses voeux qui se résument par un : "X vous souhaite une très bonne année de résistance". Mais rien ne fonctionne : le son, les fondus enchaînés, le montage, le ton des participants comme leur jeu d'acteur.

L'ensemble donne une vidéo incroyablement kitsch, à prendre au huitième degré :

Publicité

Par Louis Lepron, publié le 02/01/2014

Copié

Pour vous :