AccueilÉDITO

Madeline Stuart, la mannequin trisomique qui défilera à la fashion week

Publié le

par Anaïs Chatellier

 À 18 ans, la jeune Australienne Madeline Stuart, atteinte de trisomie 21, vient de signer deux contrats de mannequin avec des marques de prêt-à-porter. Elle s'apprête également à défiler pour la fashion week de New York, une victoire dans le monde cloisonné de la mode. 

Depuis qu'elle est tout petite, Madeline Stuart, originaire de Brisbane en Australie, subit les regards et réflexions souvent stigmatisantes et discriminatoires des autres à l'égard de son physique. "Je me souviens d'une fois où je la promenais dans une poussette quand elle était bébé, des personnes m'ont dit qu'elle ne devrait pas être montrée en public" confie Rosanne, la mère de Maddy, à BuzzFeed. En grandissant, les commentaires déplacés de personnes intolérantes ne cessent toujours pas.

So 18 months ago I decided to turn my weight around and to concentrate on my health. This is the outcome. Please like...

Posted by Madeline Stuart on mardi 12 mai 2015

Il y a quelques mois, Madeline a le déclic. Elle veut perdre du poids pour être en meilleure santé et se lancer dans le mannequinat. À coups de multiples cours de fitness, natation, cheerleading ou encore hip-hop, celle-ci réussit à perdre près de 18 kilos et à raffermir sa silhouette. Fière de la détermination de sa fille, Rosanne commence alors à raconter le parcours de Maddy en postant quelques photos sur les réseaux sociaux. Leur but ? Éveiller les consciences et montrer que le syndrome de Down n'est pas une fatalité.

En quelques semaines, l'adolescente gagne le cœur de nombreux internautes et plusieurs médias dans le monde entier commencent à s'intéresser à son histoire. Nous sommes alors en mai, la jeune femme profite des 300 000 fans sur sa page Facebook pour annoncer publiquement qu'elle est à la recherche de contrats de mannequin et d'un agent.

Une annonce et une médiatisation qui a porté ses fruits puisque l'Australienne a dégoté un contrat pour devenir l'égérie de deux marques de prêt-à-porter et elle s'apprête à défiler pour la fashion week new-yorkaise en septembre prochain. Elle foulera le catwalk pour la marque FTL Moda qui a déjà recruté des mannequins handicapés pour présenter sa collection automne/hiver 2015.

La mère de Madeline ne se dit pas surprise par cette bonne nouvelle :

Je pense que plus rien ne me surprendra désormais. On lui a proposé beaucoup de choses et j’espérais qu’on lui propose la Fashion Week. J’espère que cela ne fait pas trop prétentieux. Cela est très excitant, ça va lui permettre de franchir un nouveau palier.

Redéfinir les critères de beauté de la mode

Pour Madeline, se lancer dans le milieu ingrat de la mode est apparu comme une évidence et un moyen efficace d'attirer l'attention des médias sur les personnes trisomiques. "C'est une façon de m'exprimer quand les mots ne viennent pas toujours facilement. De plus, j'espère que les gens se sentiront plus à l'aise face des personnes atteintes d'un handicap", explique la jeune mannequin à The Independent.

Madeline Stuart en train de poser pour la marque d'accessoires de mode EverMaya. (Crédits Image : EverMaya)

Loin du diktat imposé par le milieu de la mode, les marques de prêt-à-porter EverMaya et Manifesta ont décidé de miser sur la jeune mannequin atypique pour promouvoir leurs accessoires de mode et de sportswear :

Nous sommes fières d'annoncer que la jeune modèle Madeline Stuart est mannequin pour nos sacs à main. Madeline contribue à redéfinir les critères de beauté et a parcouru un chemin incroyable pour commencer sa carrière de mannequin .

Avec le soutien de sa mère, Madeline, suivie par un entraîneur personnel en 2014, a perdu près de 20 kilos pour réaliser son objectif. Elle est une source d'inspiration pour nous tous, et nous sommes donc très heureux de l'accueillir dans l'équipe d'EverMaya !

Quant à la marque Manifesta, elle assure sur son site Internet que travailler avec Madeline s'inscrit dans ses valeurs :

Nous croyons que chaque femme mérite de se sentir sexy. Nous pensons que chaque femme mérite de se sentir incroyable.

Alors que le milieu de la mode tente de plus en plus de présenter des modèles différents de mannequins longilignes habituels, des personnalités comme Madeline Stuart ou Jamie Brewer, devenue la première mannequin atteinte du syndrome de Down à défiler pendant la Fashion Week de New York, peuvent faire changer le regard de l'opinion sur la trisomie. Et c'est tant mieux !

À lire également -> À la Fashion Week de New York, des personnes handicapées défilent sur le podium

Article publié le 10 juillet à 20h30, mis à jour le 18 août à 10h40

À voir aussi sur konbini :