Le Macintosh, de son vrai nom « MAcintosh 128k », doté d’un processeur Motorola 68 000 était doté d’une mémoire vive de 128k. Ce qui ne nous rajeunit pas, non.

Le premier MacIntosh a 30 ans

Petite révolution dans le monde de l'informatique moderne, le Macintosh d'Apple soufflait ce vendredi ses trente bougies. Retour sur l'histoire de cette machine.

Le Macintosh, de son vrai nom "MAcintosh 128k", doté d'un processeur Motorola 68 000 était doté d'une mémoire vive de 128k. Ce qui ne nous rajeunit pas, non.

Quand Steve (Wozniak) et Steve (Jobs) créent Apple dans le garage des parents du second, le 1er avril 1976 à Los Altos, Californie, les deux hommes sont loin d'imaginer l'iMac, l'iPod, l'iPhone ou encore un quelconque biopic sur l'un d'eux.

Publicité

Après avoir connu le succès avec le lancement de l'Apple II en 1977, premier ordinateur personnel produit à grande échelle, la petite entreprise réitère avec le lancement du Macintosh le 24 janvier 1984. Soit il y a trente ans jour pour jour aujourd'hui. Découvrez ci-dessous la présentation du produit par Jobs lui-même. La keynote à l'heure du noeud papillon et du lecteur de disquettes.

Un spot marquant

Le sentiment de démarcation face à la concurrence a toujours fait partie de l'ADN de la culture Apple. Aussi, Apple sort les grands moyens et dévoile un spot publicitaire réalisé par Ridley Scott. Ayant coûté 750 000 dollars, diffusé pendant le Superbowl, il marque son époque.

Publicité

On y découvre un univers gris et terne, clin d'oeil au célèbre roman de science-fiction 1984 de George Orwell. Une façon pour Jobs et Wozniak de frapper fort contre le géant IBM, à l'époque leader incontesté de l'informatique. Et de quoi anticiper le slogan que la marque utilisera entre 1997 et 2002 : "Think different".

Un ordinateur à 2500 dollars

Parmi ses avancées technologiques passées à la postérité, notons que le Macintosh a introduit en premier l'usage de la fameuse souris, démocratisée par la suite à tout type d'ordinateur personnel. Plus encore, ce qui frappe le marché à l'époque, c'est son prix relativement bas.

Publicité

À une époque où ce type de machine est un luxe accessible autour de 10 000 dollars, le Macintosh d'Apple ne coûte que 2 500 dollars pour profiter de ses 128 kilooctets de mémoire dynamique RAM.

La suite, on la connaît. Si le Macintosh et l'univers Apple ont rencontré un succès critique, surtout auprès des milieux créatifs et journalistiques, Microsoft et son interface graphique Windows ont remporté la bataille du marché grand public au cours des années suivantes. Aujourd'hui, le front de la bataille s'est déplacé.

Après la disparition d'IBM et la perte de terrain de Microsoft, Apple doit faire face à un nouveau géant de l'industrie, Google, dont le système d'exploitation Android est la meilleure arme pour contrer l'empire fondé voilà presque 40 ans dans un garage par deux geeks vaguement hippies répondant tous deux au nom de Steve.

Publicité

Par Théo Chapuis, publié le 24/01/2014

Copié

Pour vous :