AccueilÉDITO

Vidéo : une jeune Noire brutalisée par un policier dans un lycée de Caroline du Sud

Publié le

par Ariane Nicolas

L'incident aurait pour origine le refus de l'élève d'éteindre son portable, selon le témoignage d'un camarade. L'officier a été mis à pied.

Nouvelle vidéo accablante de violence policière aux États-Unis. Une lycéenne américaine noire a été brutalisée par un policier blanc dans une salle de cours en Caroline du Sud. Les images, partagées lundi 26 octobre par le journaliste Shaun King sur Twitter, ont depuis été échangées des centaines de milliers de fois. Un hashtag #AssaultAtSpringValleyHigh est né pour dénoncer le comportement de l'agent, suspendu le temps d'une enquête fédérale.

Les circonsctances exactes de l'incident restent floues. Selon un élève cité par le média local WLTX, tout commence à cause d'un téléphone portable. La professeure de cette élève, dont l'identité n'a pas été révélée, lui demande à plusieurs reprises d'éteindre l'appareil. Elle refuse, y compris en présence d'une agent administrative venue appuyer l'enseignante. Les responsables font alors appel à Ben Fields, un des deux policiers référents au lycée Spring Valley de Columbia, selon le récit du NY Daily News.

Table renversée et clé de bras

Le reste est visible sur les images. Devant le refus de la jeune fille d'obtempérer, le policier emploie la force. Il empoigne l'adolescente et la fait basculer vers l'arrière, renversant la table-chaise sur laquelle elle était assise. Puis il traîne l'élève à terre sur plusieurs mètres, avant de lui faire une clé de bras. La classe assiste à la scène, hébétée. Plusieurs élèves filment avec leur smartphone. L'une d'entre elles, prénommée Niya Kenny, lâche : "Putain, qu'est-ce qui se passe ?" Elle sera arrêtée, puis relâchée.

Contrairement à la France, la présence de policiers est monnaie courante aux États-Unis, comme le regrette d'ailleurs Vox, dans un article publié après la diffusion de ces vidéos. Ben Fields travaille dans ce lycée depuis 2008. D'après le NY Daily News, l'agent mis en cause avait déjà fait l'objet de plaintes pour son comportement jugé "inapproprié" et même "raciste", mais c'est la première fois qu'il se montre aussi violent. Une enquête du FBI est en cours.

De son côté, la secrétaire du comté en charge de cet établissement, Amelia McKie, a adressé une lettre au journaliste Shaun King où elle fait part de sa stupeur et son indignation. Elle dit mettre un point d'honneur à ce que l'officier "ne soit jamais réintégré" au lycée.

À voir aussi sur konbini :