Au Japon, un lycée lance un cursus sous forme de jeu vidéo

Un lycée japonais va lancer l'an prochain un cursus virtuel que les élèves pourront suivre à distance grâce à un avatar.

Les élèves de Meisei Cyber se baladeront dans leur école virtuelle grâce à un avatar personnalisé.

Les élèves de Meisei Cyber se baladeront dans leur école virtuelle grâce à un avatar personnalisé.

"Trophée débloqué : baccalauréat !" Le lycée en jeu vidéo, voilà en bref le concept éducatif d'un nouveau genre qui sera inauguré en avril 2015 par un établissement japonais. Le lycée privé Meisei, dans la préfecture de Chiba non loin de Tokyo, va ajouter un cursus virtuel aux cours classiques et par correspondance qu'il assure déjà, nous apprend 20 Minutes, reprenant le Wall Street Journal.

Publicité

Les élèves inscrits à Meisei Cyber assisteront à leurs classes sur ordinateur, tablette ou smartphone pendant les trois ans que dure le cursus. Pré-enregistrés sur vidéo, les leçons dureront autour de 25 minutes. Aller en cours et réussir des mini-tests permettra aux élèves d'engranger des "MS Points" et d'acquérir de nouveaux accessoires pour leur avatar, comme dans n'importe quel RPG. L'école virtuelle disposera également de coins pour pêcher et d'une ferme truffée de mini-jeux. Les élèves devront se rendre physiquement au lycée Meisei quatre fois par an pour des réunions d'orientation.

Un outil de réinsertion scolaire

Plus qu'un outil d'apprentissage à distance (et fun pour les étudiants, il faut bien le dire), Meisei Cyber pourrait surtout être le moyen de réinsérer certains élèves dans le système éducatif.

Publicité

Le porte-parole du lycée Meisei, Kote Hasegawa, affirme dans une interview que le cursus virtuel pourrait aider les adolescents qui ont du mal à s'intégrer dans un établissement classique :

Beaucoup d'élèves, pour diverses raisons liées au travail, à du harcèlement ou à des difficultés relationnelles, ont du mal à sortir de chez eux pour aller à l'école. Bien que je pense que rien ne vaut la communication et l'éducation en face à face, grâce à Meisei Cyber les élèves peuvent faire un pas vers la résolution de leurs problèmes.

Selon le ministère japonais de l'Éducation, l'an dernier l'absentéisme a touché 2,5% des lycéens, dont moins de la moitié pour des raisons de santé ou économiques. Les brimades physiques et psychologiques, véritable phénomène de société au Japon désigné par le terme ijime ("intimidation"), sont l'une des causes possibles de l'absentéisme selon le ministère, qui a recensé 55 248 cas au collège et 11 039 au lycée.

Publicité

-> À lire également : Bientôt un bac "filière numérique"

Par François Oulac, publié le 27/10/2014

Copié

Pour vous :