AccueilÉDITO

Londres refuse de se laisser intimider par le terrorisme

Publié le

par Matthew Kirby

Après Westminster et Manchester, Londres a été frappé par un attentat, le troisième sur le territoire du Royaume-Uni en trois mois.

Sept personnes sont mortes dans l’attaque terroriste qui a eu lieu sur le pont de London Bridge et dans le quartier de Borough Market à Londres samedi 3 juin au soir, en plus des trois attaquants abattus par la police. Au moins 48 blessés ont été pris en charge dans les hôpitaux de la capitale britannique, dont beaucoup sont dans un état grave.

Traduction : "'Le bilan de l’attaque de Londres s’élève à sept morts. L’incident est sous contrôle', déclare le chef de la police."

La police a été appelée aux alentours de 22 heures samedi 3 juin alors qu’un véhicule était en train de renverser des piétons sur le London Bridge. Un peu plus tard, des attaques au couteau ont été signalées dans le quartier voisin de Borough Market.

En huit minutes, les trois suspects – qui portaient de fausses vestes explosives – ont été "neutralisés" par des tireurs d’élite, selon les officiers de la brigade antiterroriste.

How the London Attacks happened

It was the third terror attack to hit the UK in three months. Here is the story of what happened in London on Saturday night. http://bbc.in/2qNTdzS

Posted by BBC News on Sunday, 4 June 2017

Cressida Dick, la cheffe de la police de Londres, a loué le courage "extraordinaire" dont ont fait preuve les premiers agents arrivés sur les lieux et celui des citoyens qui ont "couru au-devant du danger". Depuis Scotland Yard, elle a rendu hommage aux "actes extraordinairement courageux" de ceux qui ont "risqué leur propre sécurité pour aider les autres et soigner ceux qui étaient sérieusement blessés".

Traduction : "Tous les assaillants ont été tués dans les 8 minutes qui ont suivi le premier appel aux secours. La police a fait un bon travail."

Theresa May, la première ministre britannique, a condamné l'attentat et déclaré que les services de renseignements et de police avaient également empêché cinq attaques potentielles depuis celle de Westminster en mars, sans qu’aucune n’ait un lien l’une avec l’autre :

"Nous pensons faire face à un nouveau type de menace. En effet, le terrorisme alimente le terrorisme et les criminels sont déterminés à attaquer, pas seulement sur la base de plans soigneusement élaborés après des années de préparation et d’entraînement, ou en agissant seul pour ceux qui se sont radicalisés en ligne, mais en prenant exemple les uns sur les autres, et en utilisant souvent les moyens d’attaque les plus rudimentaires."

En plus d’ouvrir leur porte à ceux qui avaient besoin d’un toit pour la nuit, les Londoniens ont offert leur soutien aux victimes de l’attaque en insistant sur l’importance de rester calmes et unis.

Traduction : "Londres est incroyable. Les Londoniens réagissent à l’attaque en offrant un abri, une épaule pour s’appuyer et des tasses de thé."

Traduction : "Ce n’est pas la division entre les terroristes et le reste d’entre nous qui menace notre société, c’est la division que crée le terrorisme parmi le reste d’entre nous."

Traduction : "Ceux qui sont les plus durs quand ils évoquent l’islam sont les mêmes qui haïssent Londres pour les mêmes raisons que celles des terroristes."

Traduction : "Je prie pour Londres."

Traduction : "Le héros dont Londres a besoin, l’homme qui ne laissera pas le terrorisme l’interrompre au milieu d’une pinte."

Traduction : "Manchester n’avait que faire de ceux qui s’appuyaient sur les corps des victimes pour cracher leur racisme et tenter de diviser une ville unie. Il en sera de même pour Londres."

Traduction : "503 tonnes de matière hautement explosive et 30 000 bombes incendiaires ont été lâchées sur Londres pendant la guerre. On ne vacille pas. On vous emmerde."

Traduction : "Comme vous pouvez le voir, nous sommes trop terrifiés pour sortir de chez nous aujourd’hui. #Londres"

Traduction : "Des crétins dans ce café se plaignent tout haut de la qualité du lait d’amande, je crois qu’on peut dire que la vie londonienne continue."

Sadiq Khan, le maire de Londres, a invité hier les habitants à se réunir dimanche soir pour une veillée en hommage aux victimes :

Traduction : "Les Londoniens se réuniront à Potters Fields à 6 heures demain pour se souvenir des victimes de l’attaque terroriste de samedi."

Traduit de l’anglais par Sophie Janinet

À voir aussi sur konbini :