featuredImage

Les rues de Londres peuplées de nichoirs colorés pour faire revenir les oiseaux

The Nest Project est l’initiative rafraîchissante d’un studio de design londonien encourageant la nidification des oiseaux en ville, afin de redonner aux quartiers urbains un brin de nature perdue.

Faire de la ville un endroit plus agréable à vivre, telle est l’ambition de Robin Howie, le fondateur du studio Fieldwork Facility. Avec The Nest Project il propose un système de nichoir sur le principe DIY (Do It Yourself) facilement intégrable à l’environnement urbain.

Lampadaires, poteaux, grillages, panneaux de signalisation ou même chez soi… ces petits nids customisés sont designés pour se glisser partout dans le paysage.

Fieldwork Facility — A dialogue with public space

Fieldwork Facility — A dialogue with public space

Fieldwork Facility — A dialogue with public space

Fieldwork Facility — A dialogue with public space

Fieldwork Facility — A dialogue with public space

Fieldwork Facility — A dialogue with public space

Au-delà de simples habitacles pour oiseaux, Robin Howie voit en cette invention un volet participatif encourageant les citoyens à prendre part au projet. En effet, tout le monde peut designer son propre abri et les participants de The Nest Project peuvent ensuite partager leur localisation afin de produire une base de données.

Cela permet de garder une trace de ces petits refuges mais aussi de regarder la ville sous un autre angle. Certains nichoirs sont même équipés de petites caméras, ce qui permet de tweeter des photos de leurs habitants.

capture d'écran The Nest project

Fieldwork Facility

La faune et la flore : fournisseuses officielles de bonne santé

Loin d’être un simple gadget, cette initiative répond à un besoin des citadins. Face à l’urbanisation croissante, le manque de "vert" et de biodiversité se fait ressentir sur notre moral et notre santé.

En effet, une équipe de chercheurs américains a découvert que vivre plus près des espaces verts a des effets surprenants. Le résultat de leur étude menée à Toronto montre que la présence d'au moins dix arbres dans un pâté de maisons suffit à améliorer l'état de santé de ses résidents, notamment au niveau de l'obésité, l'hypertension ou l'hyperglycémie. Plus incroyable encore : le bénéfice pour les individus serait équivalent à une augmentation du salaire annuel de l'ordre de 9000 euros ou encore une économie de sept années de vie.

A défaut de planter des arbres , The Nest Project permet de pallier à la désertification de la biodiversité dans les agglomérations. Ces nids DIY pourraient permettre aux oiseaux de repeupler progressivement nos villes et de s’y sentir comme chez eux. Et nous de nous sentir en ville un peu comme dans la nature, et peut-être en meilleure santé.

Par Jeanne Pouget, publié le 12/11/2015

Copié