"Lol avec les connes", le Tumblr qui épingle les articles sexistes

Sur son Tumblr "Lol avec les connes", la militante 2.0 Charlottes de Bruges réagit aux articles sexistes qui inondent nos pages Facebook avec un humour mordant. On a essayé d'en savoir plus.

tumblr

(Capture d'écran Facebook de la page Flair)

"De quel homme avez-vous besoin ?", "20 conseils pour avoir des cheveux parfaits" ou encore "Gourmandise : comment résister à la tentation ?" : autant de marronniers journalistiques estampillés "féminins" qui ont tendance à nous faire grincer des dents.

Publicité

Car c'est bien connu : les femmes veulent absolument des conseils pour choisir un homme (ou pour le garder), avoir un physique parfait et sont perpétuellement au régime. Des clichés qui persitent et qui sont encore largement véhiculés par la plupart des magazines à destination d'un public féminin.

Las de voir ces articles inonder son fil d'actualité Facebook, la militante 2.0 qui officie sous le pseudonyme de Charlotte de Bruges a décidé de les épingler sur son Tumblr "Lol avec les connes". Avec ce blog, la jeune femme, qui s'est fait connaître sur la Toile il y a deux ans, n'en est pas à son premier coup d'essai.

Contactée par Konbini, elle raconte :

Publicité

"Lol avec les connes" est le troisième d'une série de Tumblr basés sur le même principe de captures d'écran de mes commentaires sur Facebook. Il y a d'abord eu "Lol avec les stars", il y a un peu plus de trois ans. C'était l’explosion des "fan pages" qui donnaient l'illusion d'une accessibilité à la vie intime des célébrités. Je m'en suis donnée à cœur joie.

Fin 2012, j’ai appliqué ce concept similaire de fausse proximité à un autre genre de "stars", toutes portées par un même combat : la lutte contre l'accession des lesbiennes, gays, bi-e-s et trans à une reconnaissance sociale et une égalité des droits.

Je suis donc passée de Shy'm à Frigide Barjot et, par la même occasion, de mon profil perso à un profil plus militant que j'ai appelé Charlotte de Bruges. Après deux ans de "lol avec les homophobes", c'est assez naturellement que j’ai créé "lol avec les connes" : quand on traque les LGBT-phobies sur Internet, le sexisme n’est jamais loin derrière.

lol5

(Capture d'écran Facebook)

okkkkkk

(Capture d'écran du magazine Biba Magazine)

Publicité

Pour alimenter son Tumblr, Charlottes de Bruges écume les pages Facebook de la "presse dite féminine et plus largement de tous les organes de pub et de com' qui usent et abusent d'un marketing segmenté "femmes", avec tous les clichés sexistes qui vont avec."

Humour et dénonciation

Et il y a de quoi faire. Charlottes de Bruges commente chaque fois de manière ironique et acerbe les articles de "ces médias [qui] prennent souvent leurs lectrices pour des connes". 

On est abreuvés de liens sponsorisés à longueur de journée sur les réseaux sociaux. Entre deux posts de copains, on nous explique comment faire l'amour, la cuisine, le ménage, plaisir à son mec (car on a toutes un mec), tout en restant bien coiffées, maquillées, manucurées et au courant des derniers gossips de stars mais aussi de la faim dans le monde, histoire de jouer sur la corde sensible d'une cible censée y être particulièrement réceptive.

Publicité

La force de Charlottes de Bruges, c'est de savoir injecter de l'humour dans son combat. Car quoi de mieux qu'une bonne dose de dérision pour faire réagir les autres et avoir une vraie résonance ? Si elle ne se considère pas comme une très bonne militante quand "il s'agit de se lever tôt pour écrire sur des pancartes et aller défiler dans la rue", être un troll, c'est finalement ce qu'elle "fait de mieux". Et on est plutôt d'accord avec elle.

lol6

(Capture d'écran Facebook)

lol3

(Capture d'écran Facebook)

lol4

(Capture d'écran Facebook)

Par Constance Bloch, publié le 08/12/2014

Copié

Pour vous :